Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
17 Novembre 2017 à 18:17:40 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez la piste des COWpains 5 : Dépaysez-nous avec vos paysages !
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 12   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Afrique Grandeur Nature (2e partie: Delta de l'Okavango)  (Lu 9832 fois)
Castafiores
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 5 106


Localisation :
Nancy


« Répondre #75 le: 12 Avril 2017 à 23:03:43 »


"- Dijara c'est bien par là ?
- Oui oui, première à droite après l'éléphant!"  nous répond le conducteur avec sourire.

Vous avez eu de la chance : vu le nombre d'éléphants, vous pouviez avoir un éléphant à chaque embranchement !  Grimaçant
Journalisée
samapi
Buffle - Big Five
*
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 5 834

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #76 le: 13 Avril 2017 à 16:45:30 »

Effectivement, l'endroit à l'air idyllique  Aime
Je bisse  Sourire Sympa l'ibis sacré avec la grenouille jaune  Yes
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
musungu
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 411


Localisation :
Nord (... de la France)

Jaune


WWW
« Répondre #77 le: 14 Avril 2017 à 15:56:40 »

Ça y est, j'ai refait mon retard depuis le départ de Maun. Mais ça valait le coup d'attendre d'avoir un bon écran pour toutes ces jolies photos. Le récit n'est pas en reste et me procure une réelle impression de partager ce voyage avec vous. Petite montée d'adrénaline avec votre hyène nocturne hein ?!

J'ai relevé notamment, ce bonhomme marchant seul sur la piste (29), le solitaire en N&B profitant de son bain boue (43), cette belle lumière qui habille tantôt la gigi s'abreuvant (54) ou ce zèbre matinal (63), la joute éléphantesque (67), ce regard de lion, déjà vu dans la rubrique critique, mais que je trouve très réussi (72), les ablutions de la 73, et ce rollier bien piqué (84).

De la belle ouvrage messieurs, bravo. Je vais donc guetter la suite de vos pérégrinations ... sur la rivière Kwaï.

Musu


Journalisée

flying1
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5 605


Localisation :
Luxembourg


WWW
« Répondre #78 le: 15 Avril 2017 à 20:16:49 »

J'avais complètement raté ce carnet plus que sympathique. Un parfum d'aventure père/fils excellent!  Yes Yes
Journalisée

Simba
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 9 463


Localisation :
8871 km from South Africa

COW AWARD :
GOLDEN LIGHT ADDICT


« Répondre #79 le: 19 Avril 2017 à 00:10:50 »

Je n'ai que peu de temps actuellement pour intervenir sur COW... Mais qu'il est bon de se plonger dans vos carnets de voyage  Sourire

Que de rencontres avec les éléphants et comme je comprends qu'on ne se lasse pas d'un tel spectacle.

Mais comme Petit Robert, l'image qui retient mon attention est celle des 3 chouettes effraies.  Yes

Simba
Journalisée

Point besoin de porter la crinière, pour croquer la latérite afin qu'elle coule dans mes veines.



Si vous appréciez un commentaire constructif sur vos photographies.... Les autres aussi… Merci.
Ian Jek
Lion
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 85


Localisation :
Vincennes


« Répondre #80 le: 20 Avril 2017 à 18:01:29 »

Sur le chemin du retour au camp nous nous lançons sur une piste non inscrite sur la carte afin de continuer à suivre le cours de la rivière. Les paysages sont grandioses et surtout... nous sommes totalement seuls. Cependant, la journée a été longue et assis sur la banquette arrière je commence à montrer des signes d'énervement. J'ai rebondi toute la journée comme une balle de ping pong sur les pistes de la rivière khwaï et je commence à avoir mal au dos. Je me surprend à être impatient de rentrer au camp et culpabilise d'avoir des pensées aussi impur dans un si bel endroit. Heureusement les maîtres des lieux ne sont jamais bien loin pour me remonter le moral et me faire oublier mon agacement.

94.


95.


96.


97.


98.


99.


100.


Après un long moment passé avec cette petite famille nous prenons enfin la route du camp où nous arrivons peu avant la tombée de la nuit. Sans trop y croire on espère que l'eau versée le matin même dans le sac de douche a eu le temps de chauffer pendant la journée. C'est Chris qui y va en premier pendant que je déplie les tentes. Il revient 5min après avec un petit sourire en coin:
"-Bon courage elle est gelée".
J'y vais un peu à reculons mais contre toute attente je me surprends à être au comble du bonheur sous cette douche gelée. Avec un grand ciel bleu au dessus de moi, le soleil bas sur l'horizon, la vue sur la savane et, au loin, les premières fumerolles de notre feu qui apparaissent je me dis que l'on ne vit que pour ce genre de moment. Cette impression d'être le héros de sa propre vie.
Ragaillardi par ces nouvelles sensations je m'en retourne auprès de la voiture pour étudier la carte des environs et prévoir la journée du lendemain.

101.

Journalisée
Ian Jek
Lion
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 85


Localisation :
Vincennes


« Répondre #81 le: 20 Avril 2017 à 18:45:51 »

Durant la nuit, un bruit de pas sourd me tiens en éveil. Par la moustiquaire je devine une énorme forme sombre à quelques mètres de la voiture. L’hippopotame du coin serait il de sorti ? Dans l'obscurité et trop fatigué pour entreprendre une réelle observation je me couche et m'endors. Au matin, nous mettons notre plan de la veille à exécution. Nous nous levons tôt et décidons de rouler au plus vite jusqu'au village de Khwaï (prochaine porte du parc) pour ensuite passer la journée à revenir tranquillement vers notre camp en longeant la rivière. Le village nous fait forte impression, celle de nous enfoncer de plus en plus dans l'afrique de nos rêve et de nos lectures enfantines.

102.


103.


Lorsque l'on s’arrête acheter du bois, une ribambelle de gamins court jusqu'à nous pour nous demander des bonbons. Malheureusement nous n'avons rien à leur offrir et nous culpabilisons d'avoir dévoré notre dernière tablette de chocolat à peine deux jours plus tôt. Tant pis, cela nous donnera l'occasion de revenir un jour peut être pour réparer l'affront.
Le long de la rivière un game drive nous indique qu'un léopard et des lions ont été vu dans le coin. En mal de félin depuis notre arrivée dans le parc nous cherchons désespérément l'endroit indiqué.... en vain.
Mais fidèle à nos principes nous cessons nos recherche dés que nous avons un bon sujet à nous mettre sous la dent et nous ne sommes pas du genre à aller voir ailleurs un hypothétique léopard que nous ne sommes pas sûr de trouver alors que le spectacle de la vie sauvage continue sous nos yeux. Ce sera donc encore des éléphants au menu, avec un soupçon de girafes et une sauce à l'hippo.

104.


105.


106.


107.


108.


109.


110.


A midi, nous trouvons une petite plage où quelques voitures s'arrêtent pique-niquer devant les hippopotames et les éléphants au bain. De temps en temps l'un d'eux vient nous rappeler que nous ne sommes que tolérés ici et qu'il s'agit de ne pas gêner les nouveaux arrivant à la baignade.

111.


Une fois que le videur à fait son boulot, la fête peut reprendre son cours et la boisson couler à flots !

112.


113.


114.


Le fête se termine comme tous les jours lorsque le soleil commence à descendre et nous nous préparons à rentrer après une nouvelle journée d'émerveillements. Nous profitons quand même des quelques retardataires qui font la fermeture du bar.

115.
 

Puis nous nous dirigeons nous même vers notre lopin de savane en savourant une Guinness bien méritée.

116.






Journalisée
ViBra
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 078


Localisation :
France 78

CARNETISTE OUTSIDE
AFRICA DE L'ANNEE


COW AWARD :
HORIZONS LOINTAINS


WWW
« Répondre #82 le: 20 Avril 2017 à 21:32:48 »

Une journée de rêve en somme Sourire
Journalisée
Ian Jek
Lion
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 85


Localisation :
Vincennes


« Répondre #83 le: 21 Avril 2017 à 18:23:12 »

 Clin d'oeil Clin d'oeil Clin d'oeil
Journalisée
Floflo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 9 714


Localisation :
Croissy-sur-Seine

Canon 7D - 70-200 2.8 IS - 500 4.0 IS

COW AWARD :
NAANKUSE


WWW
« Répondre #84 le: 21 Avril 2017 à 18:49:14 »

c'est mieux que vous n'ayez rien donné aux enfants... il n'y a pas de dentiste dans ces endroits!
en tous cas ça valait le coup de se taper (dans tous les sens du terme) la piste  Grimaçant et puis une petite douche gelée en rentrant y'a rien de mieux  Grimaçant je crois que ce sont les seuls moments ou on est heureux du confort succinct... belle journée en tous cas  Yes
Journalisée

Floflo

On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités - Mahatma Gandhi
samapi
Buffle - Big Five
*
En ligne En ligne

Sexe: Homme
Messages: 5 834

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #85 le: 22 Avril 2017 à 17:12:51 »

Excellente suite: un plus pour les 108, 115 et 116 en ce qui me concerne J'aime
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
petit-robert
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 630


Localisation :
France. Briançon (Hautes Alpes)


WWW
« Répondre #86 le: 24 Avril 2017 à 16:22:02 »

J'aime bien vos photos nocturnes de bivouac  Yes
Journalisée

Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (H. Berlioz).
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 941


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #87 le: 24 Avril 2017 à 18:07:54 »

J'aime bien vos photos nocturnes de bivouac  Yes

Moi aussi. C'est reposant !  Yes

Papy
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
chris Jek
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 510


Localisation :
Pieds dans la poussière, tête dans les étoiles...


WWW
« Répondre #88 le: 29 Avril 2017 à 00:20:14 »

   Ce qui est chouette lorsqu’on fait un feu énorme le soir, c’est que le matin, il reste des braises…

117



   … et qu’avec tout le confort de nos villes, nos dernières tartines grillées sur un feu de bois remontaient déjà à quelques années.
   L’hippo que Johann a entendu dans la nuit n’a pas laissé de traces suffisamment visibles pour nous. Je suppose qu’un pisteur local nous les aurait montrées comme le nez au milieu de la figure, mais c’est un talent que nous n’avons pas.
   Hier soir, petite angoisse. Nous avions laissé notre réserve de bois achetée au village par terre sur notre emplacement. Au retour en fin de journée, tout avait disparu ! Sans bois, pas de feu. Sans feu, pas de braai, mais surtout pas de protection contre les animaux, et l’obligation de nous réfugier dans les tentes dès la tombée du jour.
   Je vais demander à nos voisins, un clan de plusieurs familles d’Afrikaners installés à une cinquantaine de mètres de nous, si par hasard ils savent ce qui est arrivé à notre bois…
   Sourires gênés, raclements de gorges, échanges en Afrikaans. Notre bois est là, au milieu de leur Kraal. Ils ont cru que nous étions partis en l’abandonnant. Mal à l’aise, ils jurent que ce sont leurs enfants qui l’ont récupéré. Et du coup ils demandent aux enfants de nous le ramener. Leur attitude confirme que le bois est bien, ici, la ressource la plus précieuse…
   De braves gens.

   Ce matin, avant de repartir, c’est activité lessive. Au lever du jour au bord d’un bras du delta de l’Okavango, on finirait par trouver ça romantique.

118


Même si, il faut l’avouer, notre installation de séchage est un peu à l’arrache.

119



   Durant trois jours, nous allons arpenter cette zone de savane à la limite de Moremi et de Chobe. Plusieurs fois, nous traverserons des bras de rivière.
   Comment ça, pas de photos ? Ben non. Nous n’arrivons pas à trouver un volontaire pour descendre de la voiture et rester seul sur une rive pour faire les images pendant que l’autre traverse au volant.  Grimaçant
   Même si ici, l’ambiance est totalement différente de celle des parcs sud-africains, où la facilité d’accès et le grand nombre de visiteurs obligent à faire respecter des règles strictes. Dans cette région du Botswana, on campe, on cuisine, on dort parmi les animaux sauvages. Point de clôture, d’interdiction ou d’assurance pour nous protéger contre nous-mêmes. Chacun est responsable de sa propre (sur)vie. Personne ne vient nous empêcher de sortir de voiture si nous en avons envie. Une philosophie très simple, une vision du monde où le risque est assumé. Et le plaisir de l’aventure décuplé par cette liberté.

120


121


122


124


125



   Au deuxième soir, nous nous apercevons que le réfrigérateur et le congélateur ne fonctionnent plus. Moment de panique. Nous avons de la nourriture, et de la viande essentiellement, pour dix jours. Sans frigo, tout sera fichu dans 24 heures. 
   Vidage du coffre, pour accéder aux câbles qui relient la batterie au réfrigérateur. Pour nous apercevoir au bout de dix minutes que l’une des cosses de batterie a sauté, dans les soubresauts terribles des pistes. C’est réparé en un rien de temps, mais j’avoue que j’ai vraiment eu peur.
   Ce soir, la bière ne sera pas fraîche mais peu importe, le voyage peut continuer.
   Dernier matin, dernière toilette et dernier repli des tentes à Dijara.

126


127



 Sur notre route, nous allons repasser par les boucles de la rivière Khwai, pour un au-revoir à nos amis les éléphants. Puis nous nous dirigerons par la piste sablonneuse vers la porte nord du parc de Moremi (North Gate). Une fois dans le parc, nous continuerons à suivre l'eau, qui serpente à notre droite, en direction du camp de Xakanaxa, notre prochaine étape.

128



129


130


A suivre…
Journalisée

Au début, j'allais en brousse pour chercher des animaux. Pas toujours facile. Maintenant, j'y vais pour chercher des lumières. Encore plus dur!
Mon site: http://chrisjek.photium.com/
gégé red léo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 916


Localisation :
Clamart trop loin de Notch


« Répondre #89 le: 29 Avril 2017 à 08:13:43 »


Un compte rendu parfait de vos contraintes dans cette vie en liberté parmi les animaux du bush

C'est vrai : le voisinage avec papa éléphant ou maman lion impose de se comporter ainsi

Journalisée

Plus beau que beau, plus chat que le chat, le léopard est un tueur ! Mais quel tueur ! C' est un poignard dans un fourreau de soie ...
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8 ... 12   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2017 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.087 secondes avec 24 requêtes.

Google a visité cette page 09 Octobre 2017 à 07:19:16