Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
20 Octobre 2020 à 10:28:44 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Photographe COW de l'année 2014 : Amarula
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un corridor écologique pour sauver les chimpanzés de l'Ouest  (Lu 903 fois)
fdupraz
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 006


Localisation :
Bras, Var

COW AWARD :
EXPERT EN CETACES


WWW
« le: 11 Octobre 2009 à 17:46:38 »

Trouvé sur internet à l'instant.

Vu le temps nécessaire en général à l'établissement de ce type de structure de protection, il faut espérer cette fois les responsables passeront à la vitesse supérieure, car à ce rythme en 2015, il n'y aura plus de chimpanzés dans cette région.

Franck

La Côte d'Ivoire et le Libéria, avec l'aide de l'ONU, ont pour projet de réaliser un corridor écologique transfrontalier pour protéger les mammifères africains et notamment les chimpanzés dont la population a considérablement diminué ces dix dernières années.

Ce corridor devrait être installé entre deux grands blocs de forêt dans la Haute-région de la forêt guinéenne, le Parc national de Sapo au Libéria et le Parc national de Taï en Côte d'Ivoire. Ces forêts de basse altitude, qui ont subi des années de guerre civile, constituent d'après le Programmes de Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), "le plus grand bloc de forêt tropicale humide relativement intact en Afrique occidentale''. Elles abritent plus d'un quart des mammifères d'Afrique dont douze espèces de primates, une population de chimpanzés qui est passée de 15.000 individus en 2002 à moins 3.000 aujourd'hui, mais aussi des espèces rares telles que les hippopotames nains et les éléphants de forêt."Aujourd'hui, ces forêts offrent la possibilité unique d'être transformées en outil pour la conservation de la biodiversité et la consolidation de la paix" estime Camille Djitroh, de la Fondation pour les chimpanzés sauvages (WCF).Les 5 et 6 octobre derniers, ce projet a fait l'objet d'une première réunion à laquelle ont participé des représentants du Programme de l'ONU pour la survie des grands singes (GRASP), la WCF, ainsi que des agences de développement, des organismes non-gouvernementaux, et des porte-parole des communautés autochtones.
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2020 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.066 secondes avec 23 requêtes.

Google a visité cette page 08 Juin 2018 à 01:24:23