Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
13 Juillet 2024 à 13:17:36 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez la piste des COWpains 5 : Dépaysez-nous avec vos paysages !
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 2 3 [4] 5 6 ... 11   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Retour en Tanzanie 2009 - Gilopix  (Lu 63002 fois)
zabinouk
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 7 318


Localisation :
Châtel-ST- Denis- Suisse

COW AWARD :
ZABIA ET SKENIA


« Répondre #45 le: 19 Mars 2009 à 09:55:00 »

J'aime beaucoup aussi ce dernier léo qui en écrase sur sa branche.  J'aime J'aime
Un plan large comme je les aime  Yes

Tiens pourquoi tu ne lui dis pas qu'il est liliputien son léo Roulement d'yeux Roulement d'yeux Tire la langue
Journalisée

"La vie de safari a quelque chose qui vous fait oublier tous les chagrins de la vie et vous donne 24h sur 24, l'impression de boire du champagne.
On est pénétré de la reconnaissance la plus profonde pour le fait de vivre"
 K. Blixen
Floflo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 10 690


Localisation :
Croissy-sur-Seine

Canon 7D - 70-200 2.8 IS - 500 4.0 IS

COW AWARD :
NAANKUSE


WWW
« Répondre #46 le: 19 Mars 2009 à 10:43:44 »

Ca c'est du gros dodo... SUPERBE  Yes
Journalisée

Floflo

On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités - Mahatma Gandhi
Gilopix
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 995


Localisation :
France 92

COW AWARD :
INTO THE WILD


« Répondre #47 le: 19 Mars 2009 à 11:05:18 »

Tiens pourquoi tu ne lui dis pas qu'il est liliputien son léo Roulement d'yeux Roulement d'yeux Tire la langue

Ce n'est pas le léo qui est petit, c'est le baobab qui est énorme  Tire la langue
Journalisée

Amicalement, Gilles.
apochris
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 528


Localisation :
RENNES

COW AWARD :
GO NAMIBIA


« Répondre #48 le: 19 Mars 2009 à 11:18:49 »

Comme tout le monde, le léo qui dort est  Yes
Journalisée
Art Vandelay
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 990


COW AWARD :
EXPERT EN PIAFS


« Répondre #49 le: 19 Mars 2009 à 19:11:22 »

Bonsoir,

Le léopard qui dort est superbe, bravo.

Pour les Goshawk, il y a effectivement plusieurs espèces:

Eastern Pale Chanting Goshawk - Melierax poliopterus - Autour à ailes grises, endémique à l'Afrique de l'Est avec le bec bien jaune
Southern Pale Chanting Goshawk - Melierax canorus - Autour chanteur pale, que l’on trouve en RSA et en Afrique du sud-Ouest
Dark Chanting Goshawk - Melierax metabates -  Autour-chanteur sombre beaucoup plus répandu (Afrique subsaharienne, couloir du Rift vers le sud et de l'Angola au Mozambique avec une petite présence dans le nord de L'AFS.

Celui vu au Kalahari est certainement un Southern Pale Chanting Goshawk

Amitiés

Art
Journalisée

Photographe amateur... Voyageur professionnel
Gilopix
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 995


Localisation :
France 92

COW AWARD :
INTO THE WILD


« Répondre #50 le: 20 Mars 2009 à 22:37:00 »

Merci de vos commentaires  Sourire



Lundi 23 - J4 - Empakaï
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Debout à 6 heures, sous une pluie battante, nous partons petit déjeuner avec nos parapluies, très brittish...

Départ à 7 heures, et la pluie s’arrête brutalement. Heureusement, car la piste qui part du camp est un vrai tobbogan. Kassim est le roi du dérapage contrôlé. On part voir le cratère de l’Empakaï situé entre le n’go et l’oldoyno Lengaï, à 3200 mètres d’altitude.

Arrêt à Karatu pour fueler; on apprend que les habitants de ce village sont venus jadis de Mongolie et d’Irak. une longue histoire  Choqué

On passe à l’Ouest du n’gorongoro, mais un épais brouillard nous empêche de voir quoi que ce soit. La piste secoue durement pendant une bonne heure, pendant laquelle on contourne le n’go par le sud et l’est, puis on arrive sans trop de déboires à un petit village Maasaï charger un Ranger armé. En effet, dans le cratère de l’Empakaï, il peut y avoir des buffles et ils peuvent charger.

Nous, benoitement, pensons que nous sommes arrivés quasi au bord du cratère... Pas du tout, et c’est maintenant, pendant plus d’une heure, que l’on va savoir ce que “mauvaise piste” veut dire. Ce n’est qu’une succession de trous, que l’on essaye de prendre assez vite, comme la tôle ondulée, pour ne pas sentir les secousses. C’est pire. On se croirait dans une machine à laver au moment de l’essorage, avec des cailloux en plus. Moins vite chauffeur... et tout cela dans la brume et la poussière de latérite qui rentre partout  Indécis


Une bonne heure plus tard, cassés, moulus, nous grimpons au sommet du volcan. Là, le brouillard se dissipe.


77 sur la route.



C’est vrai que c’est splendide, et encore plus sauvage que le reste. Le bout du monde.


78



On se répand sur le sol en pièces détachées. ça fait du bien de ne plus vibrer.

On admire à l’est le Lengaï tout proche.

On casse la croûte, puis les deux plus courageux vont descendre dans le cratère avec le ranger pendant que les deux autres restent faire la sieste.
Croquis, détente, on est contents de souffler.

Après 3 heures de bulle intensive à ne penser à rien, c’est l’heure du retour vers le n’gorongoro.

Les paysages sont sauvages et grandioses. Des steppes vallonnées immenses et désertes, avec parfois un maasaï, tache colorée sur fond vert, quelques troupeaux.


80


Le ciel se couvre à nouveau en descendant, la lumière baisse


81



Il n’y a pas à dire, ça va tomber...


82



La pluie tombera en effet, mais seulement pendant la nuit. Après notre petit lodge au Tarangire, et notre journée au milieu des steppes, arriver dans le mégalo-lodge plein de monde au bord du cratère nous fait tout drôle. Mauvais choix, et nous resterons dorénavant dans les camps de tentes  Yes

Journalisée

Amicalement, Gilles.
Ombrette
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 6 835


Localisation :
Loin, trop loin de l'Afrique

COW AWARD :
LEOGIRL


WWW
« Répondre #51 le: 20 Mars 2009 à 22:54:46 »

Comme je te comprends..... Le choc est trop rude entre la splendeur de la nature sauvage, l'immensité de ces paysages quasi inhabités et les concentrations humaines dans certains hôtels !

Et encore la pluie !!!!....

La photo 82  Yes Yes

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiite, merci !

Ombrette  Souriant
Journalisée

"Si les grands animaux disparaissent, l'homme mourra certainement d'une grande solitude de l'esprit"
Chef Seattle des Nez Percé, 1884

http://www.agnesescriva.com
Pikasso
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 760


Localisation :
Viry chatillon

COW AWARD :
PICTURE STYLE


WWW
« Répondre #52 le: 20 Mars 2009 à 23:04:03 »

Merci Art, pour ces précisions les les goshawks! Pour moi, c'est décidé, j'appellerai dorénavant tout çà des... Oiseaux  Embarrassé!


Gilo, ce cratère est magnifique  Sourire!
Le massai dans la lumière de pluie est très bien aussi!
Journalisée

Gilopix
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 995


Localisation :
France 92

COW AWARD :
INTO THE WILD


« Répondre #53 le: 20 Mars 2009 à 23:09:54 »

L'Empakaï est vraiment magnifique, très loin de tout et c'est aussi ce qui fait son charme. J'ai beaucoup aimé le chemin pour y arriver, on à l'impression de partir au bout du monde, très loin des chemins touristiques. Les gens rencontrés sont eux aussi authentiques.

Ombrette, pour moi les grands hotels, c'est fini. Dernière expérience. Je partirai avec un chargeur de batteries solaire s'il le faut (voire des pellicules...)  Non  Clin d'oeil
Journalisée

Amicalement, Gilles.
Ombrette
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 6 835


Localisation :
Loin, trop loin de l'Afrique

COW AWARD :
LEOGIRL


WWW
« Répondre #54 le: 20 Mars 2009 à 23:21:57 »

L'Empakaï est vraiment magnifique, très loin de tout et c'est aussi ce qui fait son charme. J'ai beaucoup aimé le chemin pour y arriver, on à l'impression de partir au bout du monde, très loin des chemins touristiques. Les gens rencontrés sont eux aussi authentiques.

Ombrette, pour moi les grands hotels, c'est fini. Dernière expérience. Je partirai avec un chargeur de batteries solaire s'il le faut (voire des pellicules...)  Non  Clin d'oeil

Très loin de tout, c'est aussi ce que j'aime dans ces parcs africains.

Pour ce qui est des grands hotels, cela fait longtemps que je ne les fréquente plus. On peut recharger ses batteries dans les 4X4 si on est équipé d'un chargeur qui se branche sur l'allume cigare. Et puis parfois les campements dispose d'un groupe électrogène, en fonctionnement quelques heures par jour, ce qui suffit pour recharger son matos. On peut aussi prévoir et investir dans un nombre de batteries suffisant, ou des poignées à double batterie qui "consomment" beaucoup moins.

Ombrette  Clin d'oeil
Journalisée

"Si les grands animaux disparaissent, l'homme mourra certainement d'une grande solitude de l'esprit"
Chef Seattle des Nez Percé, 1884

http://www.agnesescriva.com
Gilopix
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 995


Localisation :
France 92

COW AWARD :
INTO THE WILD


« Répondre #55 le: 20 Mars 2009 à 23:25:08 »

D'accord avec toi à 100%. On avait un chargeur allume-cigare / 220 volts, et largement assez d'autonomie. Bon à savoir pour la prochaine fois  Clin d'oeil
Journalisée

Amicalement, Gilles.
daktari
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 441


Localisation :
baie de somme

7D - 350D / 100-400 canon / 100 macro canon

COW AWARD :
NEW PICTURE


WWW
« Répondre #56 le: 21 Mars 2009 à 08:15:48 »

La 78 : le cratère de l'empakai  J'aime

Les paysages de la 81 et 82 me sont familiers

 Clin d'oeil daktari
Journalisée
vahine
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 3 267


Localisation :
Essonne, France

COW AWARD :
CENTRAL KALAHARI LOVER


WWW
« Répondre #57 le: 21 Mars 2009 à 11:34:27 »

Alors pour moi 78 et 82  J'aime J'aime

Trop beau tous ces paysages  J'aime J'aime ... Ca change drôlement du KTP  Embarrassé
Journalisée

Gilopix
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 995


Localisation :
France 92

COW AWARD :
INTO THE WILD


« Répondre #58 le: 21 Mars 2009 à 12:51:36 »

Trop beau tous ces paysages  J'aime J'aime ...ça change drôlement du KTP  Embarrassé

Oui, ça change, dans les deux sens  Clin d'oeil c'est pourquoi un jour j'irai au KTP  Cool

ça sera de votre faute, et de celle de JP et Simba   Faché   Clin d'oeil
Journalisée

Amicalement, Gilles.
Gilopix
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 995


Localisation :
France 92

COW AWARD :
INTO THE WILD


« Répondre #59 le: 21 Mars 2009 à 19:03:49 »

Mardi 24 février - N’gorongoro
-------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce matin, grasse matinée  Yes : réveil à 7 heures, départ à 8 heures.

La route habituelle, près du lodge, est fermée, et il faudra faire la moitié du tour du cratère pour descendre par la 2e route.

Ce cratère effondré de 20km de diamètre, où les animaux vivent en quasi autarcie, me fait toujours autant penser à l’arche de Noé. Y descendre est toujours aussi magique, surtout avec de la brume et des nuages.

On se remplit les yeux de paysages et de couleurs.


83



C’est un festival. Au sol et dans les airs  Souriant


84



85



La célèbre cigogne noire qui foisonne ici, des zèbres et gnous en nombre. Près d’un ruisseau, mais derrière les herbes et sous les buissons, plusieurs lionnes avec leurs lionceaux. A peine visibles et très occupées. ça rentre et ça sort des taillis sans arrêt.

Nous avons vu beaucoup de hyènes dans tous les parcs cette année. Il faut dire que la migration avait bien commencé, et qu’elles suivaient les gnous fidèlement, cohabitation  souvent (mais pas toujours) paisible.


86


Lors de la mise bas des gnous, elles cherchent et mangent les placentas. Rien ne se perd en Afrique, tout est recyclé...


87




Nous avançons doucement vers le lac Magadi au centre du cratère. La piste est un peu “glissante”, suite à l’orage de la veille, mais notre guide est un as du pilotage tous terrains.


88




En cette heure encore matinale, les animaux sont occupés à leur toilette, enfin... leurs soins de beauté  Grimaçant

88




la cigogne noire  Cool

89



90



Nous arrivons à l’hippo pool, où nous attendent une kyrielle de hérons garde-boeufs, des ouettes, des ibis sacrés, des grues royales, et encore une multitude d’autres oiseaux. On va rester au moins une heure à les observer, et on aura droit à de multiples décollages, vols en formation, atterrissages. Un vrai régal pour les yeux et les appareils. Ce sera le meilleur moment photo du n'go en ce qui me concerne  Clin d'oeil

Il y a même quelques hippos.


91




Après ces ébats, on continue vers le lac, tout en scrutant le ciel car il est devenu bien sombre à l'est... Triste
Journalisée

Amicalement, Gilles.
Pages: 1 2 3 [4] 5 6 ... 11   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2024 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.089 secondes avec 24 requêtes.

Google a visité cette page 01 Juillet 2024 à 15:10:08