Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
20 Juin 2018 à 19:12:18 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez la galerie critique photo
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2 3 ... 6   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Zimbabwe 2009 - Eco-volontariat à Hwange  (Lu 21065 fois)
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« le: 29 Janvier 2010 à 18:06:36 »

Je me lance dans la rédaction de mon tout premier carnet de voyage. Je crains de ne pas aller très vite dans sa rédaction en raison de mes déplacements professionnels mais je vais tâcher de faire des efforts.

Il peut être un peu original car il ne s'agit pas ici de décrire un voyage touristique mais un séjour en éco-volontariat que j'ai effectué en octobre 2009 dans le parc de Hwange au Zimbabwe.

Ce séjour a été organisé par l'intermédiaire de l'association Planète Urgence. J'ai fait partie d'un groupe de 7 volontaires venant d'horizons divers mais qui ont tous choisis de consacrer une partie de leurs congés à la participation à un projet de sauvegarde écologique d'un des écosystèmes les plus délicats d'Afrique australe.
Sur place, l’association pour laquelle nous allons travailler est DART. J’y reviendrai un peu plus tard.

La durée de la mission est d'un peu plus de 2 semaines à l'intérieur du parc de Hwange.
Je suis parti avec 24 heures d'avance, destination Victoria Falls et la découverte d'une des merveilles de la nature.

<1>


La durée totale du vol fut de 27 heures (Toulouse - Londres - Johannesburg - Victoria Falls ouf !). Histoire de ne pas trop s'endormir, le pilote nous offre à l'atterissage à Vic Falls une belle frayeur en ratant son premier passage et en remettant les gas au dernier moment. Plus de peur que de mal, le deuxième atterissage, bien que brutal, est le bon.

<2>


Malgré le vent violent qui souffle sur l'aéroport, la chaleur ambiante est très prenante.
Le visa s'obtient sur place, moyennant 30 dollars américains et je peux ensuite sortir du modeste aéroport.

A Victoria Falls, le point de rassemblement habituel des volontaires de Planète Urgence est le Lorrie's lodge. C'est un charmant petit coin de verdure dans l'ambiance surchauffée de ce début d'après-midi.
L'accueil est tout à fait charmant et chaleureux et je ne peux que recommander cette adresse. Une chambre individuelle y revient à 40 USD.

<3>


Vous remarquerez très vite qu'on ne parle plus qu'en USD par là-bas. Loin de moi l'idée d'essayer de faire un état des lieux de la région mais, d'après les habitants, ce passage au dollar américain et l'abandon du dollar zimbabween a permis des progrès assez notables. Les magasins sont à nouveau alimentés, de même que la plupart des stations services. Cependant, la situation sociale est toujours très difficile avec un taux de chômage atteignant les 94% !

Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
zabinouk
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 7 324


Localisation :
Châtel-ST- Denis- Suisse

COW AWARD :
ZABIA ET SKENIA


« Répondre #1 le: 29 Janvier 2010 à 19:08:11 »

J'accroche, prend ton temps, mais vas-y va y avoir du monde pour te suivre Sourire Sourire Sourire
Journalisée

"La vie de safari a quelque chose qui vous fait oublier tous les chagrins de la vie et vous donne 24h sur 24, l'impression de boire du champagne.
On est pénétré de la reconnaissance la plus profonde pour le fait de vivre"
 K. Blixen
Ombrette
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 6 829


Localisation :
Loin, trop loin de l'Afrique

COW AWARD :
LEOGIRL


WWW
« Répondre #2 le: 29 Janvier 2010 à 19:46:48 »

Joli préambule, j'embarque aussi.

D'autant que je connais quelqu'un qui a eu la même démarche que toi, pour la même assoc DART, en octobre 2008 et qui a été enchanté de son séjour.

Curieuse de te lire et de voir les images.

En piste !

Ombrette  Sourire
Journalisée

"Si les grands animaux disparaissent, l'homme mourra certainement d'une grande solitude de l'esprit"
Chef Seattle des Nez Percé, 1884

http://www.agnesescriva.com
daktari
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 442


Localisation :
baie de somme

7D - 350D / 100-400 canon / 100 macro canon

COW AWARD :
NEW PICTURE


WWW
« Répondre #3 le: 29 Janvier 2010 à 20:01:03 »

c 'est parti  Sourire
Journalisée
BUDgeismar
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 186


Localisation :
Colmar - Alsace - France

COW AWARD :
PUMBA WAZA



« Répondre #4 le: 29 Janvier 2010 à 21:51:29 »



J'embarque aussi
Journalisée

Porc sauvage mesurant 1,75 et adorant les belles photos !!
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« Répondre #5 le: 29 Janvier 2010 à 22:46:47 »

En fin d'après-midi, je vais voir les chutes à pied.

Sur le chemin vers les chutes, de nombreux commerçants improvisés proposent tout type de souvenir, y compris d'anciens billets de mille trillions de dollars (impressionnant le nombre de 0). Ils semblent très intéressés par les échanges contre des habits ou surtout des chaussures.
Ils sont par ailleurs très sympathiques et on peut un peu discuter avec eux mais il est vrai qu'ils sont très très nombreux et qu'il y a très peu de touristes pour chacun d'eux.

La ville étant située à l'intérieur d'un parc national, de nombreux animaux (phacochères et babouins) se trouvent à tous les coins de rue. C'est un spectacle très étonnant de voir une famille de phacochères brouter l'herbe sur un rond point.

Le spectacle des chutes est magique comme vous pouvez l'imaginer.
Nous sommes à la fin de la saison sèche et le niveau d'eau est donc le plus bas de l'année. Les chutes sont donc plus calmes qu'à d'autres périodes mais la vision de cette déchirure de la terre basaltique de la région reste extrêmement spectaculaire.

<4>


<5>


<6>


<7>


<8>


J'y croise également une femelle guib harnachée. Très timide elle disparait rapidement dans les broussailles près d’une bergeronnette pie.

<9>


<10>


Le repas au Lorrie's est l'occasion de beaucoup discuter et apprendre sur la vie à Victoria Falls et aux alentours.
Demain, nous allons récupérer les autres volontaires à l'aéroport et prendre la route de Hwange. Nous reviendrons à ce lodge pour la dernière nuit au Zimbabwe.

Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« Répondre #6 le: 31 Janvier 2010 à 10:30:41 »

Le lendemain, Steven, Sue et Lucky de l’association DART viennent nous récupérer au lodge et nous allons ensemble jusqu’à l’aéroport récupérer les autres volontaires sur la mission.

Le séjour à Hwange sera divisé en 2 périodes :
-   une première semaine où nous logerons à Umtshibi (près de Main Camp) où se trouvent les services administratifs du parc. Durant cette semaine, nous aiderons le Lion’s Project et nous serons accompagnés par Lucky, Dave et Jane
-   la deuxième semaine où notre point de base sera Sinamatella et où nous serons avec Steven et Sue pour les aider sur le projet de conservation des rhinocéros noirs.

Toutefois, pour ne pas faire une route trop longue dans des Toyota LandCruiser que l’on peut qualifier de très robustes mais dont le confort a depuis longtemps disparu, la première nuit sera à Sinamatella.

La route vers la ville de Hwange puis le camp de Sinamatella est assez monotone. Au village de Hwange même, nous pouvons constater que les petites épiceries sont effectivement ouvertes et proposent leurs produits. Steven nous indique que, depuis quelques mois, ils ne sont plus obligés d’aller faire leurs courses au Botswana voisin mais que l’on trouve désormais l’essentiel sur place.
Après avoir passé à côté des énormes mines de charbon de Hwange, nous entrons dans le parc.

Cette partie du parc est constitué de collines couvertes d’épineux et de mopanes. Sinamatella est situé sur une sorte de « mesa ». Un vaste plateau surmontant une immense plaine depuis lequel la vue porte sur une 50aines de kilomètres. Le panorama est absolument splendide avec ces troupeaux d’herbivores paissant tranquillement sous nos pieds.

<11>


<12>


<13>


La nuit, les rugissements de lions se font entendre à des kilomètres à la ronde. Le repas pris en terrasse est une occasion unique pour admirer la variété d’insectes présents et attirés par la lumière dont les plus spectaculaires sont les fourmis-lions.

Ce camp est également connu pour les visites fréquentes de hyènes et de ratels très timides mais très friands des restes de repas.

Mais au petit matin, ce sont les calaos et les écureuils qui sont les plus actifs.

<14>


<15>


Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
Floflo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 9 871


Localisation :
Croissy-sur-Seine

Canon 7D - 70-200 2.8 IS - 500 4.0 IS

COW AWARD :
NAANKUSE


WWW
« Répondre #7 le: 01 Février 2010 à 10:39:36 »

j'embarque aussi... j'ai hâte de lire la partie purement volontariat car c'est une démarche qui m'intéresse
Journalisée

Floflo

On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités - Mahatma Gandhi
Jonathan
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 264


Localisation :
Montpellier - France


« Répondre #8 le: 01 Février 2010 à 22:38:47 »

Je prends le train en route.
Un carnet d'un genre différent pour une expérience à n'en pas douter très enrichissante Yes.
Journalisée

Proverbe Namibien :
Avancer c'est mourrir, reculer c'est mourrir aussi.
Il faudrait donc avancer pour bien mourrir.
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« Répondre #9 le: 02 Février 2010 à 09:10:58 »

Merci à tous pour vos encouragements. C'est effectivement une expérience très enrichissante et je ne saurais trop la conseiller !

Pour une mission comme celle-ci au Zimbabwe, aucune compétence particulière n'est requise et c'est ouvert à tous.
Il vaut tout de même mieux être assez à l'aise en anglais pour pouvoir discuter avec les gens sur place, bien sur, mais c'est tout.

Planète Urgence propose également des missions un peu plus "pointues" dont certaines requièrent de bonnes compétences en photographie comme celle-ci à Madagascar par exemple: http://www.planete-urgence.org/missions/projet.php?PR=1155
"Intervention du volontaire : Les volontaires travailleront en étroite collaboration avec l'équipe du Parc.
Ils formeront les agents aux principes de base de la prise de photo (cadrage, luminosité,..), à l’archivage, au gravage sur CD et à la transmission des photos au siège du MNP par mail."

Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« Répondre #10 le: 03 Février 2010 à 14:44:18 »

Dave, Jane et Lucky arrivent au camp et nous montons avec eux dans les deux 4x4 pour une journée de transfert vers Umtshibi. Si la distance n’est pas très importante, cette route nécessite toutefois quasiment la journée complète en raison de l’état de la piste partiellement encore recouverte de goudron mais très défoncée. Il faut aussi compter les arrêts aux différents points d’eau qui jalonnent le parc.

Nous quittons rapidement les collines et kopjes du secteur de Sinamatella pour entrer dans la zone des sables du Kalahari qui constitue la plus grande partie du parc. Ici, des points d’eau artificiels ont été aménagés pour constituer des réserves d’eau disponibles tout au long de l’année. Ils sont alimentés la plupart du temps par des pompes à pétrole qui retirent l’eau de la très vaste nappe phréatique située sous nos pieds.
Il est d’ailleurs à noter que cette nappe phréatique alimente également les différents camps du parc où l’eau est entièrement potable et sans risque.

Avant la mise en place des points d’eau artificiels, cette région était un territoire très aride en dehors de la saison des pluies. Les animaux n’étaient que très rarement sédentaires ici et ce sont ces sources permanentes d’eau qui ont transformé cette région, essentiellement pour des raisons touristiques au départ, le parc constituant une étape de choix depuis l’Afrique du Sud pour les touristes se dirigeant vers les chutes Victoria.
Si la richesse faunique et la protection de celle-ci y ont beaucoup gagnées, le fait que certaines espèces comme les éléphants soient devenues plus sédentaires ne manque pas de poser problème. La surpopulation est bien visible dans les dégâts causés à la végétation et nous allons croiser un nombre incroyable de ces pachydermes durant ces 2 semaines.

<17>


En attendant, cette journée est un peu particulière car il fera énormément de vent. La présence de ce vent a tendance à rendre les animaux très méfiants et peu visibles car ils ne peuvent se fier à leur ouie dans ces conditions.

Quelques hippopotames peuplent les petits points d’eau.
Du haut de leur grande taille, les girafes viennent s’abreuver régulièrement, en se méfiant des crocodiles toujours discrets mais bien présents
<18>


Les autruches surveillent leur progéniture.
<19>


Les kudus pour leur part sont toujours sur leurs gardes. Les mâles se groupent en petites troupes comme celle-ci.
<20>

Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« Répondre #11 le: 05 Février 2010 à 14:18:40 »

Umtshibi est la zone administrative du camp. C’est un des privilèges de ce type de mission que de pouvoir entrer dans ce type d’endroits interdits aux touristes ;
L’association DART loue un bâtiment qui était précédemment celui qu’occupait le gouverneur du parc précédemment.

<21>


Umtshibi forme un véritable petit village où la surprise principale est de trouver un élevage de chevaux. Il est effectivement prévu de proposer aux touristes de pouvoir faire des promenades équestres dans les environs (espérons que les lions ne goûtent pas trop la viande de cheval Clin d'oeil

Géographiquement, ce camp se situe à environ 20 km de Main Camp sur la piste vers Kennedy Pans et juste à la limite du parc de Hwange.
Le parc de Hwange n’est pas clôturé mais entouré de zones « tampons » (zones forestières ou zones de chasse).

La journée suivante est consacrée à la découverte de cette partie du parc, avec une attention particulière mise sur la recherche de lions. Nous ne débuterons nos activités sur le Lion’s Project que le lendemain mais toute information relative à des traces ou des observations de lions dans cette zone intéressent au plus haut point les chercheurs.

Nos premières observations concernent toutefois de nombreux groupes de girafes. Nous apprenons à distinguer les mâles des femelles en fonction de la nature leurs « cornes ».

<22>


<23>
Nouvelle espèce ?  Heuh?


<24>


 Dans une forêt de légumineuses, nous croiserons un très jeune éléphant totalement esseulé et abandonné. Le verdict tombe vite dans la bouche de notre chauffeur : « lion’s meat ».
Et il est vrai que les lions ont développé des techniques de chasse très développées ici contre les éléphants. Nous aurons l’occasion de voir 2 cadavres de jeunes éléphants (dont peut-être celui-ci) tués par des lions lors de notre semaine dans cette partie du parc.

<25>


Nous allons également croiser une procession de zèbres.
Nous sommes à la fin de la saison sèche (nous aurons même droit à quelques orages nocturnes) et les points d’eau sont des points de rassemblement pour toutes les ruminants.

<26>

Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
Mintou
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 4 176


Localisation :
BXL

COW AWARD :
ATMOSPHERE


WWW
« Répondre #12 le: 05 Février 2010 à 14:41:38 »

Sympa la nouvelle espèce de girafe  Grimaçant

L'été passé il y a eu un reportage "d'envoyé spécial" au sujet de planete-urgence. C'est très intéressant d'avoir un complément d'information par quelqu'un qui a tenté l'expérience, félicitations  Yes
Journalisée

smokey
Lion
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 136


Localisation :
cotes d'Armor 22440


« Répondre #13 le: 05 Février 2010 à 16:20:14 »

Sympatique comme expérience Sourire un carnet qui commence bien Clin d'oeil

smokey
Journalisée
lauritz
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 439


Localisation :
Toulouse


« Répondre #14 le: 07 Février 2010 à 18:02:55 »

Les groupes d’éléphants se multiplient dans ce secteur. Certains se rafraîchissent aux point d’eau, d’autres se protègent du soleil dans de petits bosquets ombragés.

<27>


<28>


<29>


Nous arrivons ensuite dans le vlei de Ngweshla. D’après nos accompagnateurs, c’est un lieu quasi unique au monde et il est vrai que ce fut un peu comme arriver dans une sorte de paradis terrestre.

Notre première vision fut un petit groupe de buffles, pas forcément très ravis de nous voir.
<30>


Nos 4x4 sont autorisés au hors-piste et nous en profitons alors pour nous approcher d’une lionne tranquillement installée et observant l’arrivée des groupes d’animaux au point d’eau.
<31>


Nous la retrouverons un peu plus loin car il s’agit d’un animal blessé et il était important de vérifier si elle avait été victime de collets nécessitant une petite opération de notre part.

Pendant longtemps, elle est restée presque insensible au spectacle fourni par les zèbres se battant à quelques mètres et que nous verrons détaler lorsque la lionne aura décidé de montrer sa présence.
<32>


<33>


Un hippotrague noir  hésite à s’approcher car c’est l’heure de l’arrivée des premiers troupeaux d’éléphant.
<34>

Journalisée

Argas (n.f.): Mammifère insectivore qui peut mesurer quarante-cinq à cinquante centimètres avec la queue. Au-delà de cinquante centimètres, il lui faut un mètre pliant (P. Geluck)
Pages: [1] 2 3 ... 6   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2018 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.087 secondes avec 24 requêtes.

Google a visité cette page 19 Mai 2018 à 20:26:41