Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
28 Janvier 2020 à 05:05:49 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez la piste des COWpains 5 : Dépaysez-nous avec vos paysages !
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Les Himbas ? Un peuple très menacé !!!  (Lu 4283 fois)
dric
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 048


Localisation :
Saint-Etienne

La nature à l'état pur.

COW AWARD :
SAHARA PASSION


WWW
« le: 24 Avril 2006 à 17:33:54 »

J'ai pu observer de mes propres yeux l'un de ces fameux villages Himba. C'était une expérience hors du temps, un choc des civilisations. Moi, européen que je suis, vivant dans le luxe d'un pays dit moderne et civilisé, nez à nez avec l'une de ses femmes Himba vivant comme le faissait tout les peuples depuis des millions d'années. C'est inexplicable comme rencontre. Malheureusement encore une fois, ce peuple avec une culture différente et ancêstrale est gravement menacé.  Pleurs

J'ai trouvé ce petit reportage que je tiens à vous faire partager pour que vous compregniez la situation. Bonne lecture ! Clin d'oeil

Un tour au pays des Himbas..
Qui sont les Himbas ?
 
Par une Guide et conseillère d'une agence de voyage.

Les Himbas vivent en Namibie, ils sont des éleveurs et font partie du groupe linguistique bantou. L’apparence des femmes est quelque peu particulière. Elles s’enduisent de graisse et d’ocre et sont vêtues de peau de chèvre. Les Himbas sont souvent considérés comme étant résistants, fiers et sauvages.


Mais d’où viennent-il ? Ils sont apparus pour la première fois en Namibie vers le XIIIe siècle. D’autres tribus étaient déjà installées dans la région alors les Himbas ont dû poursuivre leur route jusqu’au centre du pays. En lutte continuelle afin de pouvoir avoir accès à des points d’eau et aux rivières, ils ont donc opté pour un style de vie semi-nomade. En raison de leur isolement et du rejet social face aux autres tribus, ils sont devenus une proie facile pour les bandes de voleurs de bétail.


Au milieu du XIXe siècle, ils sont encore attaqués et dépossédés de leurs troupeaux et se replient en Angola. Pour survivre ils deviennent chasseurs et cueilleurs. Mais quoi de plus dégradant pour un peuple de pasteurs ! C’est aussi à cette époque qu’ils héritent de leur nom : Himbas qui veut dire mendiants. Ce n’est que dans les années ’20 qu’ils peuvent enfin regagner leur terre. Ils reconstruisent patiemment leur cheptel et en 1970, ils sont les pasteurs les plus riches d’Afrique. Leur troupeau comptait alors plus de 130 000 têtes de bétail, des dizaines de milliers de moutons et de chèvres. Mais le destin s’acharne encore, dans les années ’80 une terrible sécheresse frappe et se poursuit par sept ans de guerre opposant l’armée sud-africaine et les indépendantistes. Une fois de plus, ils perdent tout et survivent durant plusieurs années grâce à une aide alimentaire venant des OMG. Aujourd’hui, ils ont partiellement reconstitué leurs troupeaux et repris leur vie semi-nomade. ( Les Himbas ont tendance à vouloir se sédentariser depuis l’arrivée du tourisme dans la région)


Un proverbe Himba dit : « Un Himba n’est rien sans bétail ». Symbole de statut social, le troupeau nourrit la tribu, mais représente aussi un lien spirituel avec le divin. Chaque animal résume à lui seul la totalité du monde. Les Himbas ont plus de 500 mots pour désigner la vache, en fonction de la couleur de sa robe, le lustré de ses poils, la forme de ses cornes etc. Ils refusent de les marquer, le tatouage étant une atteinte à leur intégrité physique. Pour eux, la vache est une œuvre d’art à elle seule. C’est d’ailleurs pour être aussi belles que les vaches rousses, réputées pour être les plus résistantes, que les femmes Himbas se couvrent quotidiennement le corps d’ocre et de graisse.
En 1990, la Namibie obtient son indépendance, mais les Himbas ont maintenant un nouveau problème : Un projet de construction de barrage dans la région menace d’inonder les terres de pâturages et les tombes de leurs ancêtres. Il inonderait environ 200km2 des meilleures terres et détruirait aussi la végétation sur près de 60 km en aval. Cette bande de végétation compte plusieurs plantes indispensables à l’alimentation du bétail ainsi que des palmiers fruitiers desquels se nourrissent les Himbas. 700 personnes vivent dans la région qui sera inondée mais plus de 2000 sont directement concernées par la disparition des ressources écologiques. Beaucoup de gens habitant la région ne sauront pas ou aller, mais la disparition des tombes est l’argument le plus fréquent afin d’essayer de faire avorter le projet. Les croyances des Himbas sont basées sur le culte des ancêtres et celui-ci les oblige à se rendre plusieurs fois par année sur les tombes de leur mort.


De plus, l’existence d’un lac serait favorable au développement de certaines maladies comme le paludisme. La présence de travailleurs venant d’autres régions amènerait aussi d’autres maladies comme des MTS et le sida qui avaient épargné les Himbas jusqu’à maintenant. Sans parler d’un déséquilibre économique et naturel possiblement engendré par un afflux de population dans la région. Tous ces changements affecteraient grandement la société Himba qui, aujourd’hui, n’est pas en mesure d’absorber une transformation contextuelle si rapide.


Le peuple Himba est fort et à traversé beaucoup de tempêtes et difficultés depuis leur arrivée en Namibie, sauront-il survivre à cette épreuve supplémentaire ?

N.B. Le projet du barrage d’Epupa est à l’ordre du jour depuis 2 ans, mais rien ne bouge en ce sens.

 
Journalisée

L'humanité court trop vite à la recherche d'un monde qu'elle veut sans doute tout meilleur.
Simba
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 9 549


Localisation :
8871 km from South Africa

COW AWARD :
GOLDEN LIGHT ADDICT


« Répondre #1 le: 24 Avril 2006 à 19:13:32 »

Oui Dric le projet de construction du barrage d’Epupa va avoir de lourdes conséquences sur le peuple Himbas (les pasteurs de Namibie)  Triste
Il est bon de pouvoir en informer les membres de ce forum. Merci de ton initiative.


Connais tu le livre "Pieds nus sur la Terre Rouge" de Solenn Bardet ?



Journalisée

Point besoin de porter la crinière, pour croquer la latérite afin qu'elle coule dans mes veines.



Si vous appréciez un commentaire constructif sur vos photographies.... Les autres aussi… Merci.
dric
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 048


Localisation :
Saint-Etienne

La nature à l'état pur.

COW AWARD :
SAHARA PASSION


WWW
« Répondre #2 le: 24 Avril 2006 à 19:19:41 »

Non, je n'en n'ai jamais entendu parler !! Heuh?
Journalisée

L'humanité court trop vite à la recherche d'un monde qu'elle veut sans doute tout meilleur.
Simba
Administrateur
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 9 549


Localisation :
8871 km from South Africa

COW AWARD :
GOLDEN LIGHT ADDICT


« Répondre #3 le: 24 Avril 2006 à 19:27:18 »

Résumé du bouquin pour info :

Depuis son enfance Solenn ne rêve que de l'Afrique.
A 18 ans, elle prend son sac et le voyage la mènera au nord de la Namibie, dans le Kaokoland (région oubliée du monde où vivent les Himbas)
Elle a vécu avec eux loin de toute civilisation pendant de longs mois.
Aujourd'hui elle se bat pour que le gouvernement namibien renonce au barrage dont la construction risque, en submergeant la terre des Hommes Rouges, d'anéantir leur culture ancestrale.

Vraiment à lire. (Publié chez R.Laffont)
Journalisée

Point besoin de porter la crinière, pour croquer la latérite afin qu'elle coule dans mes veines.



Si vous appréciez un commentaire constructif sur vos photographies.... Les autres aussi… Merci.
dric
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 048


Localisation :
Saint-Etienne

La nature à l'état pur.

COW AWARD :
SAHARA PASSION


WWW
« Répondre #4 le: 24 Avril 2006 à 20:18:24 »

Merci pour l'info, cela semble très intéressant.

Autre problème, non seulement ce projet de barrage menace le peuple Himba mais aussi le fameux delta de l'Okavango. En effet, ce barrage devrait (je ne l'espère pas) se construire en amont du fleuve Cavango. Ce fleuve n'est rien d'autre que celui qui alimente le delta de l'Okavango. Si ce barrage voie le jour, toute une partie du delta se verra priver de son eau qui je le rappelle est primordial pour toute la faune et la flore. Le delta de l'Okavango se situe au nord du désert du Kalahari et comme son nom l'indique, il s'agit d'un désert. Il dépend donc entièrement de cette source d'eau venue des hauts plateaux angolais. Alors le paradis des animaux deviendrait un véritable cimetière des animaux. Triste nouvelle n'est-ce pas!!! Mais il me semble que le delta vient d'être classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Peut-être que ce drame n'aura pas lieu. Seul le futur nous le dira. Triste (Dû moins c'est ce que m'a dit mon guide lors de mon voyage, en aout dernier)
Journalisée

L'humanité court trop vite à la recherche d'un monde qu'elle veut sans doute tout meilleur.
vinnylove
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 8 966


Localisation :
La Dombes, près de Lyon

COW AWARD :
COW GRAPHISTE

COW AWARD :
AMAZING NAMIBIA


« Répondre #5 le: 03 Avril 2007 à 18:44:05 »

Je découvre ce fil seulement maintenant mais il n'est jamais trop tard pour bien faire  Sourire

A priori le projet est toujours d'actualité mais est en suspens pour le moment notamment à cause de la guerre en Angola... Mais jusqu'à quand ?

Un site intéressant pour ceux qui veulent en savoir un peu plus encore.
Journalisée

Je préfère le vin d'ici à l'eau de là - Francis Blanche
Floflo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 10 207


Localisation :
Croissy-sur-Seine

Canon 7D - 70-200 2.8 IS - 500 4.0 IS

COW AWARD :
NAANKUSE


WWW
« Répondre #6 le: 04 Avril 2007 à 15:57:29 »

Merci Vinny d'avoir remonté ce fil que je n'avais pas vu !! Je viens de commander le bouquin recommandé par Simba
Journalisée

Floflo

On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités - Mahatma Gandhi
vinnylove
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 8 966


Localisation :
La Dombes, près de Lyon

COW AWARD :
COW GRAPHISTE

COW AWARD :
AMAZING NAMIBIA


« Répondre #7 le: 04 Avril 2007 à 16:02:56 »

Et pour donner encore une suite il y a lundi soir prochain sur France 3 un "faut pas rêver" qui consacrera un reportage à ce problème, mais aussi aux éléphants de l'Okavango...
Journalisée

Je préfère le vin d'ici à l'eau de là - Francis Blanche
dric
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 048


Localisation :
Saint-Etienne

La nature à l'état pur.

COW AWARD :
SAHARA PASSION


WWW
« Répondre #8 le: 04 Avril 2007 à 18:49:19 »

Merci pour l'info.  Clin d'oeil
Journalisée

L'humanité court trop vite à la recherche d'un monde qu'elle veut sans doute tout meilleur.
Keekorok
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 190


Localisation :
Suisse


« Répondre #9 le: 06 Avril 2007 à 13:05:27 »

J'ai vu un reportage chez les Himbas avec Solenn et Muriel Robin... C'était un moment fabuleux! Yes Yes
Journalisée
vinnylove
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 8 966


Localisation :
La Dombes, près de Lyon

COW AWARD :
COW GRAPHISTE

COW AWARD :
AMAZING NAMIBIA


« Répondre #10 le: 06 Avril 2007 à 18:18:37 »

J'ai vu un reportage chez les Himbas avec Solenn et Muriel Robin... C'était un moment fabuleux! Yes Yes

Tout un fil consacré à cette émission ici  Clin d'oeil
Journalisée

Je préfère le vin d'ici à l'eau de là - Francis Blanche
Floflo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 10 207


Localisation :
Croissy-sur-Seine

Canon 7D - 70-200 2.8 IS - 500 4.0 IS

COW AWARD :
NAANKUSE


WWW
« Répondre #11 le: 23 Mai 2007 à 17:54:20 »

Encore merci Simba pour le livre de Solenn... Je l'ai dévoré !

Amicalement
Journalisée

Floflo

On peut juger de la grandeur d'une nation par la façon dont les animaux y sont traités - Mahatma Gandhi
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2020 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.107 secondes avec 23 requêtes.

Google a visité cette page 22 Décembre 2019 à 12:58:27