Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
11 Août 2020 à 09:47:08 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez la galerie critique photo
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un tribunal du Botswana autorise les Bushmen à retourner dans le Kalahari  (Lu 1498 fois)
teddybear
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 802


Localisation :
Alsace

Canon EOS 7 D et 6 D - Canon 500 f4 et 100-400

PHOTOGRAPHE DU MOIS

COW AWARD :
AFFUT MAN


« le: 13 Décembre 2006 à 18:07:40 »

Source : LOBATSE (AFP)


"Un tribunal du Botswana a jugé mercredi que les Bushmen, descendants des premiers habitants d'Afrique australe qui contestaient leur expulsion de la Réserve centrale du Kalahari (CKGR) étaient en droit de retourner sur leurs terres ancestrales.
"Avant le 31 janvier 2002, les plaignants étaient en possession de terres qu'ils occupaient légalement dans la CKGR. (...) Les plaignants ont été privés de ces possessions par force, à tort et sans leur consentement", a déclaré le président du tribunal de Lobatse (sud), Maruping Dibotelo.
La victoire n'est pas cependant complète pour le millier de Bushmen concernés, dans la mesure où le tribunal a estimé que la décision du gouvernement de mettre fin, en 2002, aux services de base (eau, nourriture...) fournis aux Bushmen dans la réserve, n'était en rien "illégale ou anticonstitutionnelle".
"Leur droit de retourner dans la réserve a été affirmé sans équivoque par le tribunal", s'est félicité Gordon Bennett, avocat des Bushmen, à l'annonce de la décision.
"Cela leur donne raison", a-t-il ajouté, tout en admettant que cette victoire judiciaire n'était "pas complète" dans la mesure où le tribunal n'a pas suivi les plaignants sur la question des services de base.
Entamé il y a plus de deux ans, ce procès a été l'un des plus longs de l'histoire judiciaire de ce petit pays très stable.
Pour la première fois dans cette nation pays semi-désertique de moins de deux millions d'habitants, le jugement était retransmis en direct à la télévision et la radio nationales.
Les Bushmen sont aujourd'hui quelque 100.000 et vivent pour l'essentiel au Botswana et en Namibie.
La lecture du jugement avait débuté à 09h30 (07h30 GMT) devant une salle d'audience bondée, avec plusieurs dizaines de Bushmen assis aux premiers rangs, extrêmement attentifs.
Les trois juges ont lu tour à tour leurs jugements respectifs, adoptant des positions parfois radicalement différentes, avant que le juge-président n'annonce la décision finale en vertu du principe de majorité.
Un des juges, Unity Dow, a estimé que les plaignants appartenaient "à un groupe ethnique qui a été historiquement traité avec mépris" et le gouvernement aurait dû prendre en compte "leur relation spéciale avec leur terre".
L'organisation de soutien aux peuples indigènes, Survival International (SI), dont le siège est à Londres et qui soutient l'action judiciaire, affirme que les expulsions des Bushmen sont liées à l'exploitation future de diamants dans le désert du Kalahari.
Le gouvernement conteste cette affirmation et affirme que le mode de vie d'agriculteurs sédentaires des Bushmen, autrefois fondé sur la cueillette et la chasse à l'arc, est devenu incompatible avec la protection de la vie sauvage dans la réserve. Il a mis en place, depuis la fin des années 1990, un programme de relocalisation, moyennant compensation en argent et en bétail.
Le climat d'antagonisme dans lequel ce procès s'est déroulé laisse cependant de nombreuses questions en suspens.
"Il est probable que le résultat de cette action en justice ne mette pas un terme au contentieux entre les parties", a reconnu le juge Dibotelo.
Même écho de la part d'Aaron Motlogelwa, militant botswanais des droits de l'Homme. "Survival International comme le gouvernement ont à la fois raison et tort. Il y a beaucoup d'ignorance des deux côtés". Ce dossier "devrait être confié aux anciens: hommes politiques à la retraite, chefs traditionnels", a-t-il estimé.
A l'issue de la décision, Me Bennett lançait un appel au dialogue, espérant que le gouvernement ne ferait pas appel.
"Nous espérons que les deux parties accepteront le jugement. Nous ne voulons pas nous retrouver devant une cour d'appel mais à la table des négociations"."
Journalisée
dric
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 047


Localisation :
Saint-Etienne

La nature à l'état pur.

COW AWARD :
SAHARA PASSION


WWW
« Répondre #1 le: 13 Décembre 2006 à 18:10:38 »

C'est plutôt une bonne nouvelle. Merci pour l'info.  Clin d'oeil
Journalisée

L'humanité court trop vite à la recherche d'un monde qu'elle veut sans doute tout meilleur.
LeTigre
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 748


Localisation :
France / Seine & Marne

Le seul VRAI Tigre d'Afrique


WWW
« Répondre #2 le: 14 Décembre 2006 à 19:18:21 »

C'est effectivement plutôt une bonne chose pour les Bushmen même si... L'avenir est sombre pour les groupes ethniques de genre.

Journalisée

Patrick.
Pour lire mes Carnetsdevacances  et voir mes Galeries photos cliquez dessus !
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2020 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.088 secondes avec 23 requêtes.

Google a visité cette page 21 Juin 2020 à 03:10:44