Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
06 Octobre 2022 à 01:04:33 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez La Galerie des membres : Olivier Delaere (acinonyx)
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 ... 16 17 [18] 19   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Kenya: on l'aime et on y retourne encore et encore...  (Lu 25289 fois)
jmlustrat
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 973

Localisation :
Le Chatelet en Brie


WWW
« Répondre #255 le: 18 Mars 2022 à 20:06:32 »

Effectivement de bien beaux oiseaux de steppe
Quelle diversité
Merci
JM
Journalisée
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7 719

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #256 le: 18 Mars 2022 à 20:12:23 »

Merci à vous trois  Sourire

Dans cette partie de Tsavo Est, outre les oiseaux de petite taille, il y a aussi des autruches de Somalie.
Questions mammifères c'est par contre assez pauvre hormis les éléphants qui y sont très nombreux...

556 Autruche de Somalie femelle...

557 ...et mâle

558 Chacal à chabraque

559 Oryx à oreilles frangées et bubale de Coke

560 Mangoustes naines

561 Les éléphants en nombre

562

563

564

565

566

567

568

569
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
Castafiores
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 5 657


Localisation :
Nancy


« Répondre #257 le: 19 Mars 2022 à 00:28:28 »

Comme toujours, je craque pour les mangoustes naines ! Par contre, quelle différence avec Amboseli : qu'est-ce que c'est sec ! Les pauvres éléphants auraient bien besoin d'un bon bain de boue.
Journalisée
Puma2A
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 638


« Répondre #258 le: 19 Mars 2022 à 16:03:24 »

Bonjour,

Qu'est-ce que cette réserve est belle ... !!!  Yes

Puma2A
Journalisée
jmlustrat
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 973

Localisation :
Le Chatelet en Brie


WWW
« Répondre #259 le: 19 Mars 2022 à 19:56:27 »

Merci
J'aime bien la 567
JM
Journalisée
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7 719

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #260 le: 22 Mars 2022 à 20:00:40 »

Merci à vous trois  Sourire

Nous nous étions enfoncé au coeur du parc et avions décidé de retourner à Tsavo Est certes pour sa richesse faunistique mais également parce qu'on peut y observer une espèce unique: l'hirola ou damalisque de Hunter  J'aime qui est probablement l’antilope la plus menacée d’Afrique et qui est d'ailleurs classée en danger critique d’extinction par l'UICN  Pleurs
570


Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, les yeux de l’hirola sont cerclés de blanc et une barre blanche traverse le front afin de les relier. Les glandes pré-orbitales, où les larmes se forment, sont par ailleurs clairement visibles juste au-dessous des yeux, ce qui vaut à cette espèce le surnom d’ « antilope à quatre yeux ».
Notez également la forme unique et caractéristique des cornes pour cette espèce.

L'Hirola (Beatragus hunteri) est un bovidé proche des antilopes et qui constitue lui seul une famille à part entière: les Alcelaphini. Cet animal en danger critique d'extinction subsiste dans les plaines herbeuses arides situées à la frontière du Kenya et de la Somalie et est malheureusement un parfait exemple du déclin de la biodiversité et des nombreuses menaces qui pèsent sur tant d'espèces dans le monde... En effet, alors que ses effectifs s’élevaient à 15 000 individus en 1970, ils sont aujourd’hui compris entre 500 et 600 seulement, ce qui représente une chute d’environ 95 %. Initialement, l’aire de répartition de l’hirola s’étendait sur environ 18 000 km² au Kenya et et 20 000 km² en Somalie. Petit à petit, ce territoire a fondu pour atteindre un niveau critique et aujourd’hui, les troupeaux d’hirolas occupent un territoire de moins de 8 000 km², soit à peine les deux tiers de l’Île-de-France. La principale population qui compte entre 400 et 450 individus se trouve à la frontière séparant le Kenya et la Somalie, essentiellement dans le sanctuaire d’Ishaqbini, tandis qu'une autre population d'environ 30 individus avait été transférée dès 1963 à Tsavo Est pour essayer d'enrayer son déclin.

Ce déclin s’explique en grande partie par le développement de l’élevage bovin. Les troupeaux domestiques et les hirolas partagent en effet souvent le même habitat et le même régime alimentaire, ce qui engendre une concurrence pour l’accès aux ressources. Les épisodes de sécheresse, récurrents au Kenya et en Somalie ces dernières décennies ont par ailleurs réduit les réserves d’eau et de nourriture, ce qui a menacé d’autant plus gravement les populations d’hirolas. En outre, la proximité entre espèces facilite la transmission des maladies et la chute vertigineuse des effectifs de l’hirola entre 1983 et 1985 coïncide par exemple avec l’émergence de la peste bovine. Si l’infection est considérée comme éradiquée depuis plusieurs années sur l’aire de répartition des hirolas, les effectifs de l’espèce ne sont toujours pas repartis à la hausse dans le sanctuaire d’Ishaqbini. Enfin, comme beaucoup d’antilopes, l’hirola a été et continue à être une victime directe de la chasse et du braconnage, principalement du fait de la pauvreté et de l’instabilité politique dans la région vers la Somalie depuis 1991. Cependant, aujourd’hui, la principale prédation subie par l’espèce ne vient plus de l’Homme mais des grands carnivores : en 2010, les lions, léopards, guépards, chiens sauvages d’Afrique ont prélevé une vingtaine d’individus alors que l’espèce en comptait environ 450 au total.

Face à toutes ces menaces, les défenseurs de la faune ont très vite pris des mesures de protection. L’ONG Hirola Conservation Program (HCP), créée en 2005, cherche à restaurer l’habitat naturel des hirolas: les grandes plaines dégagées. Couper des arbres ou des branches afin d’éliminer la couverture forestière et semer de l’herbe font partie des grands axes de travail de l’ONG. Des rangers sont également formés afin de protéger à la fois les hirolas et les éléphants car ces derniers contribueront à maintenir l’écosystème si le braconnage est régulé. Des groupes de terrain facilitent par ailleurs la communication avec la population qui doit être sensibilisée à la conservation de la vie sauvage. Les bergers locaux apprennent par exemple à cohabiter avec ces antilopes et rapportent leurs observations (comptage, localisation, mais aussi prédations ou braconnage). En 2012, un grand sanctuaire a vu le jour afin de protéger les hirolas de leurs prédateurs : l’Hirola Community Conservancy d’Ishaqbini. Au coeur d’un projet de deux millions de dollars, ce territoire de plus de 2 700 hectares est entouré d’une large clôture, ce qui en interdit l’accès aux grands prédateurs comme les lions et les léopards. La population dans ce sanctuaire vit désormais à l’abri, entourée de girafes, de zèbres, d’oryx et d’autres herbivores. En moins de quatre ans, elle a déjà doublé de taille et en 2016 on comptait plus de cent hirolas à l’intérieur du sanctuaire. Dans quelques années, l'objectif est qu'une partie d’entre eux pourra être relâchée de l’autre côté des palissades. Enfin, la population transférée à Tsavo Est a atteint 56 individus en 1996 et a été renforcé cette même année par l’arrivée de 29 nouveaux spécimens, ceci notamment afin d’améliorer la diversité génétique de l’espèce. En 2000, un nouveau recensement indiquait que la région comptait 77 hirolas puis, en 2011, un comptage aérien et au sol estimait leur nombre à 67. Actuellement, il semble que la population se porte assez bien et avoisine une centaine d'individus.

Lors de notre visite dans le parc nous avons pu observer une harde avec plusieurs jeunes, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. Le parc de Tsavo Est est immense et la population d'hirolas très petite mais il semble que les hirolas se cantonnent dans le même secteur car en deux visites faites dans le parc à quelques années d'intervalle nous les avons observé à peu près au même endroit. D'autres carnets de voyage confirment également que les observations sont souvent faites dans la même zone du parc.

Voici quelques photos d'hirolas que nous avons pu observer à quatre reprises pour notre plus grand bonheur pendant ces 3 jours passés à Tsavo Est   J'aime
571

572

573

574

575
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
Puma2A
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 638


« Répondre #261 le: 23 Mars 2022 à 12:21:12 »

Bonjour,

Découverte totale pour ma part !!!

J'ignorais le nom et l'existence de cette belle antilope.
Merci pour la découverte et les images .   Yes

Puma2A
.
Journalisée
Castafiores
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 5 657


Localisation :
Nancy


« Répondre #262 le: 23 Mars 2022 à 18:43:42 »

Une découverte également pour moi ! Je la verrai peut-être lors de mon prochain voyage et, grâce à toi, j'y ferai plus attention.
Journalisée
jmlustrat
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 973

Localisation :
Le Chatelet en Brie


WWW
« Répondre #263 le: 23 Mars 2022 à 19:32:32 »

Merci pour toutes ces informations très intéressantes
JM
Journalisée
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 232


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #264 le: 24 Mars 2022 à 17:10:24 »


Je reprends ma lecture. Quelle rencontre, celle des trois léos, très bien captés. Cele a dû être magique ! En safari aussi (surtout ?), l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt...

Belle diversité de piafs. J'aime bien :

- Le courvite de Somali en # 545
- Le vanneau à tête noire en # 550
- L'outarde de Hartlaub en # 553

Et que dire de l'hirola, dont je ne connaissais même pas l'existence...

Merci de nous faire partager de si belles rencontres.

Papy  Sourire
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 7 719

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #265 le: 25 Mars 2022 à 20:08:09 »

Merci à vous quatre  Sourire

Après 3 jours entiers passés à Tsavo Est, il est déjà temps de penser à rentrer sur Nairobi  Triste
Sur la piste de retour vers la porte de Voi nous aurons l'occasion de faire quelques dernières rencontres sympas  Yes

575 Cobe à croissant

576 Elephant rouge au point d'eau...

577 ...et d'autres avec leur petit

578

579 des impalas tout fou !! Souriant

580

581

582

583

584

585 et pour finir une girafe au coucher du soleil


                                                              --- Fin ---

Voilà c'est ainsi que se termine ce carnet de voyage de notre long voyage effectué au Kenya en Juillet 2021

Merci à tous ceux qui ont suivi ce carnet assidûment et à ceux qui ont laissé des messages  Sourire
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
Puma2A
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 638


« Répondre #266 le: 25 Mars 2022 à 20:36:46 »

Bonsoir,

Ces jeunes Impalas mâles, avec encore les cornes droites, sont -à mon goût- les plus beaux, et plus beaux que les vieux mâles !!
Les derniers éléphants sont superbes aussi ... et Tsavo Est magnifique .  J'en rêve .

Merci Sam pour l'ensemble de ton oeuvre ... Souriant  de ce carnet de route   Sourire Sourire  Yes  Victoire

Salutations.

Puma2A
Journalisée
Castafiores
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 5 657


Localisation :
Nancy


« Répondre #267 le: 26 Mars 2022 à 00:30:45 »

Excellent, le ballet des impalas : j'adore !  Aime Il ne manque que la musique !

Merci pour ce carnet, qui m'a donné envie d'aller voir Amboseli et Tsavo Est : c'est au programme du prochain séjour.  Clin d'oeil
Journalisée
jmlustrat
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 973

Localisation :
Le Chatelet en Brie


WWW
« Répondre #268 le: 26 Mars 2022 à 18:30:19 »

Merci Samapi pour ce beau carnet de route agrémenté de bien belles photos.
Sais-tu combien d'espèces de mammifères et d'oiseaux as-tu observées?
Merci
JM
Journalisée
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 232


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #269 le: 26 Mars 2022 à 18:41:04 »


Joli clap de fin avec ces impalas très en forme et cette girafe au coucher de soleil. Yes

Merci d'avoir partagé avec nous tes rencontres et tes émotions.

Papy  Sourire
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
Pages: 1 ... 16 17 [18] 19   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2022 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.086 secondes avec 24 requêtes.

Google a visité cette page 15 Septembre 2022 à 11:15:43