Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
20 Septembre 2018 à 06:08:18 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Elisez le photographe COW de l'année 2016
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1] 2   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Désert et colibris de Colombie  (Lu 302 fois)
chris Jek
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 560


Localisation :
Pieds dans la poussière, tête dans les étoiles...


WWW
« le: 09 Septembre 2018 à 10:24:38 »

Voilà, après deux ans sans poster de carnet, je suis heureux de revenir sur ce forum, qui plus est avec un pays inédit sur COW, sauf erreur de ma part: la Colombie.

J'y étais fin juillet-début août. Quand je suis revenu, quelqu'un m'a demandé: quel est le climat en Colombie?
Heu....
Je me suis gratté la tête... En fait la Colombie est un très grand pays, d'une superficie double de celle de la France, avec une côte pacifique, une côte atlantique, des montagnes et des hauts plateaux qui s'étalent à toutes les altitudes jusqu'au pic Cristobal Colomb, point culminant du pays à 5775 mètres dans la Cordillère des Andes.
Le pays étant au niveau de l'équateur, et le climat est censé être... équatorial. Sauf que l'on change totalement de monde en trois ou quatre heures dès que l'on change d'altitude.




Ce sera un carnet modeste, je n'ai pas beaucoup de bonnes images (mai j'en ai quelques unes Sourire), avec quatre volets très peu homogènes, qui pourraient laisser croire que j'ai visité plusieurs pays bien différents les uns des autres. Et pourtant je suis resté dans un périmètre d'à peine 400 km.
Je commencerai donc cette promenade par du chaud et très sec: le désert de la Tatacoa, (le point rouge sur la carte) une zone aride du centre du pays à 380 mètres d'altitude.



Nous irons ensuite dans la "Tierra Caliente", la "Terre Chaude", (le point vert) où j'ai pu naviguer sur le Rio Magdalena et surprendre des oiseaux en train de dévorer des fruits exotiques dans les arbres. Même altitude, mais très chaud et très humide: le climat le plus difficile à supporter.



La troisième étape nous conduira dans le parc national de Chingaza au dessus de Bogata, dans le "Bosque Andino", la forêt pluviale de montagne à 3.500 mètres d'altitude (le point violet). Là, pluie et froid humide, choc thermique violent après la Tierra Caliente. Peu d'animaux mais quelques images impressionnantes de forêt vierge, à une altitude où, sous d'autres latitudes, plus rien de pousse sauf quelques lichens.



Le dernier chapitre nous ramènera à notre passion commune: la faune exotique. J'ai eu la chance de passer une journée dans une propriété, en bordure du parc national, où les colibris sont traités comme des rois et où ils bourdonnent autour du photographe presque comme des abeilles.




Allez, en route. Avec Air France, on décolle à 18h10. Mais avec les sept heures de décalage horaire, après le vol de 11 heures, on arrive là-bas à 21h50... Elle est passée où la journée?
Journalisée

Au début, j'allais en brousse pour chercher des animaux. Pas toujours facile. Maintenant, j'y vais pour chercher des lumières. Encore plus dur!
Mon site: http://chrisjek.photium.com/
musungu
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 616


Localisation :
Nord (... de la France)

Jaune


WWW
« Répondre #1 le: 09 Septembre 2018 à 11:47:47 »

Avec un teasing comme celui-là,  je n'hésite pas une seconde et j'embarque de suite.
Les premières sont top, alors Chris vas-y, fais péter les toph' !!

Musu
Journalisée

gégé red léo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 111


Localisation :
Clamart trop loin de Notch


« Répondre #2 le: 09 Septembre 2018 à 14:33:13 »



Un sacré choix mais comme tu nous offres les 4 sites, allons-y !


Journalisée

Plus beau que beau, plus chat que le chat, le léopard est un tueur ! Mais quel tueur ! C' est un poignard dans un fourreau de soie ...
petit-robert
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 976


Localisation :
France. Briançon (Hautes Alpes)


WWW
« Répondre #3 le: 09 Septembre 2018 à 17:09:14 »

Superbe entrée en matière Chris, je vais suivre ton périple avec une grand attention. Tu t'imagines bien que c'est une destination de choix pour un passionné d'oiseaux comme moi même si je sais qu'il y a beaucoup d'autres sujets à voir.  Aime
Journalisée

Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (H. Berlioz).
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6 128

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #4 le: 09 Septembre 2018 à 18:49:27 »

Excellente mise en bouche pour ce carnet. Je vais suivre cela avec attention  Yes

Tu t'imagines bien que c'est une destination de choix pour un passionné d'oiseaux comme moi
Cest clair ! J'ai lu quelque part que c'est le pays au monde où il y a le plus grand nombre d'espèces d'oiseaux recenses Ko
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
MERLE
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 763


Localisation :
BREST


« Répondre #5 le: 10 Septembre 2018 à 12:01:58 »

Moi aussi j'embarque avec plaisir sur cette destination qui comme
le dit Samapi possède la plus grande biodiversité pour  ce qui est des oiseaux(souce oiseaux-net)!

Une destination qui me tente bien évidement Clin d'oeil

Chris, ton colibri est aussi Aime
Journalisée

Steph M.
petit-robert
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 976


Localisation :
France. Briançon (Hautes Alpes)


WWW
« Répondre #6 le: 10 Septembre 2018 à 19:44:39 »

Excellente mise en bouche pour ce carnet. Je vais suivre cela avec attention  Yes
Cest clair ! J'ai lu quelque part que c'est le pays au monde où il y a le plus grand nombre d'espèces d'oiseaux recenses Ko

Oui tu as raison, par contre il y a énormément d'espèces inféodées aux forêts qui vivent dans la canopée et donc très difficiles à mettre en boite.  Roulement d'yeux
Journalisée

Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (H. Berlioz).
chris Jek
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 560


Localisation :
Pieds dans la poussière, tête dans les étoiles...


WWW
« Répondre #7 le: 13 Septembre 2018 à 20:37:49 »

Merci à vous, et j’embarque donc les volontaires, direction le désert de la Tatacoa...




... que les Conquistadores espagnols ont nommé ainsi en référence au crotale, qui hantait ces lieux à l’époque. Gonzalo Jimenez de Quesada, le premier blanc à pénétrer dans la région en 1538, l’avait d’abord appelée « La Vallée de la Tristesse »…  Quand on est photographe, ce n’est pas exactement le sentiment que l’on ressent  Sourire


 


Voici  ce qui s’appelle ici « hostal ». Hébergement bon marché,  modeste mais propre. Avec une partie camping (les tentes sont montées à l’année, on les loue) et une partie en dure. Des douches et sanitaires communs, sauf dans quelques chambres un peu plus chères équipées de salles de bain.





Et comme vous le voyez, on peut y aller avec des enfants, tout est prévu…

En Colombie, pays de jungle et de haute montagne, la présence d’un désert est incongrue. Celui-ci est petit, 330 km2, et les scientifiques affirment qu’il fut à l’ère tertiaire un véritable jardin tropical, couvert d’arbres et de fleurs.
Voici, peut-être, quelques descendants assoiffés rabougri de la luxuriance passée…







Journalisée

Au début, j'allais en brousse pour chercher des animaux. Pas toujours facile. Maintenant, j'y vais pour chercher des lumières. Encore plus dur!
Mon site: http://chrisjek.photium.com/
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6 128

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #8 le: 13 Septembre 2018 à 20:41:26 »

Superbement coloré l'hostal  Yes
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
chris Jek
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 560


Localisation :
Pieds dans la poussière, tête dans les étoiles...


WWW
« Répondre #9 le: 13 Septembre 2018 à 20:47:29 »

La Tatacoa a la particularité d’être un désert bicolore. Une partie est rouge-ocre, dans le secteur dit de Cuzco, et l’autre grise, dans la zone de « Los Hoyos ». La partie rouge est la plus belle, mais la plus petite. On ne peut guère s’y perdre, et les canyons tracés entre les formations de terre séchée sont pour la plupart plantés de piquets qui indiquent au randonneur le chemin à suivre.
La route qui y mène surplombe par endroit le labyrinthe sculpté par l’eau et l’érosion.  Le premier soir, à l’heure où le désert rend toute la lumière d’or qu’il emmagasinée la journée, j’y ai vu quelques chèvres :








Les photos de paysage, plus encore que les photos d’animaux, requièrent une disponibilité totale. Pour en faire de très bonnes, il faudrait pouvoir choisir sa saison, son heure du jour et surtout sa météo. Là, j’ai eu de la chance un matin : toutes les planètes se sont alignées pour moi pendant deux heures. Je suis arrivé dans un lieu repéré la veille avant le lever du soleil. Le ciel était dégagé à l’est, donnant l’éclairage parfait sur cette terre ocre, mais suffisamment couvert ailleurs pour n’avoir pas un pur ciel bleu et pouvoir jouer avec les formes des nuages.





J’ai eu trop peu de temps, ou de chance, pour faire des photos d’animaux. Je sais qu’il y a dans le désert pas mal d’oiseaux, des reptiles et de petits rongeurs.
Voici tout de même un canari, venu picorer dans les herbes sèches à proximité d’un hébergement.



A suivre...
Journalisée

Au début, j'allais en brousse pour chercher des animaux. Pas toujours facile. Maintenant, j'y vais pour chercher des lumières. Encore plus dur!
Mon site: http://chrisjek.photium.com/
gégé red léo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 111


Localisation :
Clamart trop loin de Notch


« Répondre #10 le: 14 Septembre 2018 à 08:18:25 »



De superbes paysages mais un canari un peu seul !

Journalisée

Plus beau que beau, plus chat que le chat, le léopard est un tueur ! Mais quel tueur ! C' est un poignard dans un fourreau de soie ...
musungu
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 616


Localisation :
Nord (... de la France)

Jaune


WWW
« Répondre #11 le: 15 Septembre 2018 à 17:04:36 »

Superbement coloré l'hostal  Yes
En effet, ça tranche avec ces paysages sculpturaux qui n'est sont pas moins superbes.

Journalisée

chris Jek
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 560


Localisation :
Pieds dans la poussière, tête dans les étoiles...


WWW
« Répondre #12 le: 17 Septembre 2018 à 17:54:15 »

   Le deuxième matin, donc, je suis descendu dans le labyrinthe avec mon trépied, mon Canon EOS5 et un zoom 16-35, pour une séance de photo de paysage presque d’école ! Je n’avais jamais eu la chance d’avoir sous les yeux une telle matière première. Presque deux heures de bonne lumière à chercher des angles, tourner, virer, sans la tête d’un touriste pour gâcher les plans.
   Après beaucoup d’essais, des tentatives plus ou moins réussies de compositions, j’ai repéré un éperon rocheux et… j’ai tourné autour.  Avec cactus, sans cactus, en plan serré, en plan large, en vertical, en horizontal, avec toutes les expositions possibles. La totale !  J'ai essayé de me rappeler les conseils des grands photographes de paysage, et notamment de Ian Plant, dont j'avais lu le livre merveilleux "Visual Flow". C'est bizarre comme l'angle de vue paraît absolument évident sur les photos des maîtres, et comme on rame quand on est devant un paysage pour le trouver soi-même  Rire
   J’en ai sorti quelques centaines de photos, dont je pourrais difficilement faire un reportage, puisqu’elles présentent toutes le même site. Disons que c’est un exercice de style, dont je vous livre juste quelques-unes des vues que je trouve intéressantes :   

18


19


20


Et mes favorites, dont deux sont "presque" identiques, mais démontrent combien les détails peuvent faire la différence...

21


22


Celle-ci est juste un regard différent sur la même formation de terre ravinée.

23


Journalisée

Au début, j'allais en brousse pour chercher des animaux. Pas toujours facile. Maintenant, j'y vais pour chercher des lumières. Encore plus dur!
Mon site: http://chrisjek.photium.com/
chris Jek
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 560


Localisation :
Pieds dans la poussière, tête dans les étoiles...


WWW
« Répondre #13 le: 17 Septembre 2018 à 18:07:10 »

   J'ai fini la partie rouge du désert en fin de journée, à l’heure où l’ombre gagne et où les chèvres se retirent…

24


En haut à gauche, "mon" piton rocheux.
25


26


 

La partie grise du désert se trouve à une bonne demi-heure de route.
Disons-le tout de suite, la partie grise est beaucoup plus difficile à mettre en valeur photographiquement. Mais elle est beaucoup plus vaste, constituée d’un labyrinthe de canyons et de lits de rivière asséchés depuis des siècles. L'impression de désert y est beaucoup plus forte. Je m’y suis perdu seul, sans eau et avec mon matos photo sur les bras, et j’ai mis deux heures à en sortir, en escaladant un peu acrobatiquement une hauteur mi-dune/mi-falaise. Je suis finalement retombé sur la route, que j’ai suivie pour revenir à ma voiture.
Maigre consolation, je ne suis pas le premier à me perdre dans la Tatacoa, et certains y ont passé beaucoup plus de temps que moi, à en croire les récits des gens du coin.
Chemin faisant, j’ai fait quelques images :

27


28


29




L’un des attraits de la Tatacoa est aussi, la nuit, l’absence quasi totale de pollution lumineuse, et donc la possibilité d’images de voie lactée sur fond de désert. Malheureusement, les deux nuits que j’ai passées sur place, le ciel était couvert.  Nous avons tout de même été assister à la conférence quotidienne, en plein air, de l’observatoire astrologique implanté au milieu du désert. Un peu touristique. Genre 200 personnes écoutant l’astronome décrire les constellations (le ciel s'est partiellement découvert pendant une heure), et une file d’attente un peu longue pour mettre son œil quelques secondes dans un téléscope… J’ai tout de même vu Jupiter et quatre de ses lunes, pour la première fois de ma vie.

A suivre...
Journalisée

Au début, j'allais en brousse pour chercher des animaux. Pas toujours facile. Maintenant, j'y vais pour chercher des lumières. Encore plus dur!
Mon site: http://chrisjek.photium.com/
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6 128

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #14 le: 17 Septembre 2018 à 19:34:00 »

J'adore la 20  J'aime et sinon le contraste des couleurs entre les deux parties du désert comme en 24 et 27 est saisissant   Choqué
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
Pages: [1] 2   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2018 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.084 secondes avec 25 requêtes.

Google a visité cette page Aujourd'hui à 01:17:19