Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
14 Novembre 2018 à 09:07:55 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez la galerie critique photo
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Enorme catastrophe au Kenya ...  (Lu 297 fois)
Puma2A
Lion
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 103


« le: 30 Août 2018 à 13:24:10 »

Une énorme catastrophe au Kenya:

AFP, publié le jeudi 30 août 2018 à 12h45

""Le transfert de 11 rhinocéros vers un parc national du sud-est du Kenya ne devait être qu'une formalité. Il s'est transformé en un des plus grands ratés de l'histoire de la protection de la faune sauvage du pays, laissant pantois les défenseurs de l'environnement.Selon plusieurs témoignages corroborés par des documents consultés par l'AFP, de nombreuses mises en garde ont été émises, ignorées, voire étouffées, sur la salinité bien trop importante du point d'eau prévu pour les 11 animaux, finalement morts en juillet de déshydratation.

L'heure est désormais aux accusations mutuelles.Fin juin, c'est en grande pompe que le ministre kényan du Tourisme et de la Faune sauvage Najib Balala et le Fonds mondial pour la nature (WWF) saluent l'aboutissement d'un projet de six ans: les rhinocéros noirs sont emmenés depuis les parcs de Nairobi et Nakuru (centre) vers un nouveau sanctuaire - un immense enclos de 100 km2 - dans le parc de Tsavo Est (sud-est).
Mais après ingestion de l'eau pompée plusieurs mètres sous terre pour eux, les rhinocéros meurent les uns après les autres. Ce projet du Service kényan de la Faune (KWS), financé à hauteur d'un million de dollars par le WWF, se transforme en cauchemar.
Selon le docteur Benson Kibore, directeur de l'Association kényane des vétérinaires, et qui a participé à l'autopsie des rhinocéros, cette eau était tellement salée qu'elle avait corrodé une grille en métal proche de la pompe.
- "Interférences" -
L'eau salée a vraisemblablement donné encore plus soif aux rhinocéros, qui en ont donc consommé plus. La lente déshydratation de leur corps s'est notamment traduite par un dessèchement de leurs tissus et un épaississement de leur sang.
Pourtant, une quinzaine de tests aquifères ont été menés entre février et mai. Leurs résultats, consultés par l'AFP en août, indiquent une salinité dangereuse. Selon le Dr Kibore, ces données n'ont même pas été communiquées aux vétérinaires lorsque les premiers rhinocéros sont tombés malades, leur faisant perdre un temps précieux pour trouver l'origine de la maladie.
Lorsque le transfert a été confirmé, "j'étais horrifié, j'étais sûr qu'il y aurait un problème", assure de son côté Nehemiah Rotich, un ancien responsable du KWS.
Le transfert, imaginé par l'organe exécutif du KWS, avait été refusé à plusieurs reprises par le conseil d'administration du KWS en raison de l'eau et du manque de végétation dans le sanctuaire.
Brian Heath, un ancien membre du conseil, a dénoncé des pressions du WWF pour que le transfert ait lieu. Devant le Parlement, l'ancien président du conseil d'administration du KWS et célèbre paléoanthropologue Richard Leakey a également fustigé des "interférences" du WWF.
Le conseil dont faisaient partie MM. Leakey et Heath a finalement approuvé le transfert en octobre 2017 à la condition que le sanctuaire soit amélioré. Leur mandat a pris fin en avril, et trois mois plus tard, le déplacement des rhinocéros a eu lieu, sans qu'un nouveau conseil (pas encore nommé) ne se soit penché sur la question.
- Bras-de-fer -
Les actuels responsables du KWS, dont l'exécutif, ont refusé de répondre à l'AFP, notamment à la question de savoir qui a finalement approuvé le transfert.
D'autres éléments suggèrent par ailleurs un bras-de-fer sur la question, comme le compte-rendu d'une réunion de mai 2017 portant sur le projet, et à laquelle ont participé des responsables du KWS et Martin Mulama, expert en rhinocéros pour le WWF.
Un premier compte-rendu, vu par l'AFP, ne faisait aucune référence à d'éventuelles préoccupations. Plusieurs participants s'en sont plaints et une deuxième version du compte-rendu indique que "l'habitat dominant ne permet pas qu'un transfert ait lieu".
Le WWF nie toute ingérence et M. Mulama estime que la responsabilité du fiasco incombe entièrement au KWS. "A aucun moment nous n'aurions fait quelque chose qui soit défavorable à l'espèce que nous essayions de protéger", soutient-il auprès de l'AFP.
Il affirme qu'en dehors des variations météorologiques, le WWF n'était au courant d'aucun problème lié au sanctuaire et avait reçu "des garanties régulières de la part de KWS que le site convenait et était sûr".
D'anciens membres du conseil d'administration de KWS accusent M. Balala d'avoir autorisé le transfert en leur absence.
- "Une époque sombre" -
Le ministre refuse lui de porter le blâme et fustige à son tour le conseil d'administration, soutenant que si ses membres étaient opposés au projet, ils auraient dû voter son annulation tant qu'ils le pouvaient.
M. Balala assure également que sa présence à la cérémonie de lancement du projet ne peut être interprétée comme le signe d'une implication approfondie: "Est-ce que je savais pour l'eau? Est-ce que je savais que le conseil avait des objections? Je n'étais même pas au courant".
"S'ils veulent que je démissionne, qu'ils prouvent le rôle que j'ai joué", a-t-il dit dans un entretien à l'AFP.
Mais pour Paula Kahumbu, directrice de l'ONG Wildlife Direct, le problème actuel va au-delà de la mort des rhinocéros.
"Il y a eu des ratés à de multiples niveaux, et le fait que plusieurs autorités refusent d'endosser une quelconque responsabilité est très préoccupant", estime-t-elle.
La construction récente d'un pont ferroviaire à travers le parc national de Nairobi et d'autres infrastructures dans des zones protégées sont pour elle le signe d'une "époque très très sombre pour le Kenya" et sa faune sauvage.""

C'est Terrifiant ....

...
Journalisée
Papachui
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 451


Localisation :
Arusha Tanzanie


« Répondre #1 le: 30 Août 2018 à 16:04:08 »

Ecoeuré je suis, organisations impliquées, personnalités politiques impliquées, vétérinaires impliqués, experts impliqués. Aujourd'hui 11 rhinocéros ont crever (je ne peu dire sont morts) par la faute de l'incurie de toutes ces têtes pensantes qui n'ont qu'une seule et unique idée en tête. S'EN METTRE PLEIN LES POCHES.
Toutes ces campagnes pour récolter de l'argent pour sauver telle ou telle autre espèce sont ignobles et infondées quand on connaît les sommes que le tourisme apporte à ces pays.

Laissez moi vous donner un exemple le Cratère de Ngorongoro: il y a en moyenne 500 véhicules par jours qui descendent dans le cratère pour la modique somme de USD 295.00 avec 4 touristes à bord pour la somme dérisoire de USD 71.00 et ceci sur 365 jours. Donc si je calcule bien cela nous donne l'opération suivante,

500 voitures x 295.00 $ = 147'500.00 $ jour x 365 jours = 53'837'500.00 $ l'an

71.00 $ x 4 touristes = 497.00 $ jour x 500 voitures = 248'500.00 $ x 365 jours = USD 90'702'500.00 l'an

Pour un total annuel de 53'837'500.00 $ + 90'702'500.00 $ = 144'540'000.00
et ceci n'englobe pas les droits de passage pour toutes personnes et véhicules transitant par l'aire de conservation du Ngorongoro (Ngorongoro Conservation Area Authority) pour se rendre au Serengeti ou à l'ouest de la Tanzanie.

Ceci n'est qu'une partie de la manne touristique, il n'est pas pris en compte les revenus de Tanapa qui est l'autorité qui gère les parcs nationaux tanzaniens et les bénéfices que font les compagnies qui vivent du flux annuel des safaristes.

Je pense que ces sommes doivent être aussi représentatives pour le Kenya, je suppose qu'environ un milliard de dollars est déversés par les gentils "Musungu" sur ces pays et qu'ils ont le culot de nous affirmés qu'ils sont pauvres et qu'ils n'ont pas d'argent pour acheter des 4x4 pour les rangers qui sont censés surveiller et protéger la faune de LEUR pays, la pauvreté de ces pays n'est pas seulement économique, il y a trop de gens malhonnêtes et  sans aucunes éducation (bien qu'ils aient étudiés en Europe ou aux USA) qui s'enrichissent sur le dos des ONG, qui pour donner bonne conscience aux pays occidentaux arrosent de jolis billet verts ces pseudos experts.

Le pont ferroviaire traversant le Tsavo à aussi sont pendant au Serengeti avec la construction soit d'une route goudronnée ou d'une ligne de chemin de fer. (Le Serengeti est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO mais apparement pas au patrimoine autochtone).

Pour conclure que ce soit pour le climat, les zones de protection animale avec ses habitants nous sommes au bord du précipice et nous nous apprêtons à faire un grand pas en avant pour clore la discussion.




Journalisée

In the wild forever
acinonyx
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 652


Localisation :
Rêves, Belgique

COW AWARD :
KENYA EXPERT


WWW
« Répondre #2 le: 31 Août 2018 à 01:27:47 »

Cette catastrophe date de fin juin. Je ne sais pas pourquoi certains organes de presse ne l'ont publiée qu'hier.
Des détails peuvent être trouvés ici : Savetherhino.org
Tout le monde se rejette la balle sur fond de corruption et d'incompétence.
Les autorités kényanes, et le KWS en particulier, peuvent être tenues pour responsables de plus de morts de rhinos en 3 semaines que les braconniers en un an dans leur propre pays.
Une pure honte...
Journalisée

Pour s'endormir, le mouton ne peut compter que sur lui-même...
musungu
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 648


Localisation :
Nord (... de la France)

Jaune


WWW
« Répondre #3 le: 31 Août 2018 à 16:38:30 »

Pitoyable.

Je rejoins Aci à 100% : corruption et incompétence, .... à vomir.

Musu

Journalisée

Puma2A
Lion
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 103


« Répondre #4 le: 31 Août 2018 à 20:39:16 »

Un jour un guide Namibien m'a dit, en aparté:

"Rappelle toi Alain,: l'Afrique est Imprévisible " ............

...

Puma2A
Journalisée
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 120


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #5 le: 01 Septembre 2018 à 07:28:42 »

 Faché Faché Faché

Papy
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
langanes
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 672


Localisation :
Ile de la Réunion - Océan Indien


WWW
« Répondre #6 le: 03 Septembre 2018 à 11:54:52 »

Je vois que dans ton calcul de rentabilité, tu n'as pas pris en compte la vente des cornes des Rhinos.
Je n'ai pas versé un centime d'euros à ce pays corrompu. Je n'y ai jamais mis les pieds...
Journalisée

En photo, pour bien voir il faut fermer l'oeil!!

Mon site web: https://www.pchefson.com
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2018 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.074 secondes avec 24 requêtes.

Google a visité cette page 07 Novembre 2018 à 11:06:57