Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
16 Décembre 2019 à 06:25:48 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Elisez le photographe COW de l'année 2016
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: 1 [2] 3 4 ... 8   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Afrique du Sud 2017 - Zèbres, bonteboks, manchots, fous et cormorans  (Lu 13635 fois)
samapi
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 6 713

Localisation :
Cavaillon

COW AWARD :
LUCKY PROTELE



« Répondre #15 le: 27 Mars 2017 à 08:05:48 »

Déjà une belle diversité d'observations!
Oui, avec un beau steenbok  Yes
Journalisée

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve (A. de Saint-Exupery)
avet
Léopard
*
Hors ligne Hors ligne

Messages: 587



« Répondre #16 le: 27 Mars 2017 à 10:22:08 »

Génial un carnet de Papy  Yes
Je monte avec un peu de retard dans la voiture...

Quel plaisir ! Photos et textes au Top  J'aime
Journalisée
flying1
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 5 660


Localisation :
Luxembourg


WWW
« Répondre #17 le: 27 Mars 2017 à 11:53:34 »

Intéressant ce Karoo NP. Je le découvre avec ton carnet!
Journalisée

MERLE
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 053


Localisation :
BREST


« Répondre #18 le: 27 Mars 2017 à 12:01:12 »

Un nouveau carnet que je vais suivre avec attention Sourire

Le circuit est original.

Très joli jeune zèbre des montagnes ainsi qu'un superbe oréotrague! Aime
Journalisée

Steph M.
Castafiores
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 5 386


Localisation :
Nancy


« Répondre #19 le: 27 Mars 2017 à 12:19:12 »

J'aime bien "la bestiole" de madame, en 2 !  Souriant
Journalisée
petit-robert
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 616


Localisation :
France. Briançon (Hautes Alpes)


WWW
« Répondre #20 le: 27 Mars 2017 à 13:10:24 »

C'est sûr que comme çà la vie est belle  Aime
Journalisée

Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (H. Berlioz).
Canis lupus
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 690


Localisation :
Paris

COW AWARD :
EMOTION MAN



« Répondre #21 le: 27 Mars 2017 à 16:13:28 »

J'embarque.

Pas beaucoup de photos pour l'instant, mais toutes de qualité  Sourire Yes, notamment pour les ambiances  Yes
Journalisée

Bruno
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 475


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #22 le: 27 Mars 2017 à 17:03:25 »


Jour 5 – Karoo NP                   

04h30 Réveil. Pas un seul nuage dans le ciel. La lune brille de tout son éclat et éclaire doucement les reliefs tabulaires. Nous franchissons la Gate à 06h10, sous une belle brise, bien agréable, et une température de 22° C. Madame est au volant, lunettes de soleil prêtes à l’emploi, visière en place, jumelles autour du cou. Direction Potiekkertjie Loop.

A peine sortis du Camp, tout au bord de la piste, quelques mètres à peine devant nous, un splendide lièvre des buissons s’immobilise, oreilles rabattues. Manœuvre en douceur pour prendre un peu de champ et nous mettre en meilleure position pour l’observer et si possible le photographier. Nous sommes vraiment très près et n’osons pas trop bouger de peur de l’effrayer. Dommage que la lumière ne soit pas au rendez-vous à cet endroit de la piste. Nous l’observons pendant un bon quart d’heure, avant qu’il ne se faufile dans les fourrés. Instants magiques.

7. Lièvre des buissons


                   


C’est sous le soleil que nous entrons dans la plaine. Un babouin s’éloigne rapidement à notre approche en grognant bruyamment. Pas content de notre présence, semble-t-il.

Une outarde de Vigors chemine sur la piste. Nous la suivons à distance. Elle ne semble pas trop effrayée, mais lorsque nous nous rapprochons un peu trop près, nous l’entendons protester. Alors, nous nous arrêtons et ne repartons que lorsque la distance a augmenté suffisamment. Le manège se répète à plusieurs reprises. Puis, elle finit par quitter la piste et rejoindre le bush. Nous patientons. Elle se déplace lentement et commence à picorer. Nous nous déplaçons lentement, nous aussi, jusqu’à ce que nous trouvions de bonnes conditions d’observation et de prise de vue. Nous arrivons à nos fins. Je galère pour prendre les photos, car l’outarde est du côté du chauffeur et moi assis à côté. Je suis gêné soit par les montants de la portière, ou un rétroviseur ou encore par la conductrice, qui fait ce qu’elle peut pour se faire toute petite, et que je risque d’éborgner avec le matos. Sans parler de l’autofocus qui a quelque difficulté à accrocher la tête ou le cou de l’oiseau, et à encaisser le faible contraste entre l’oiseau et la végétation environnante. Bref, nous survivons et passons un bon quart d’heure en sa compagnie.


8. Outarde de Vigors


                   


9. Outarde de Vigors


                                           


07h30. Nous poursuivons notre route. Instruit par l’expérience, je m’installe avec le matos à l’arrière de la voiture. Le bonheur ! Bientôt, une troupe d’une douzaine de springboks s’égaillent de part et d’autres de la piste. Nous nous faisons discrets pour ne pas les effrayer, mais certains se mettent à galoper. Ils se regroupent en bondissant d’un même côté de la piste, puis finissent par se mettre à brouter. Plus loin deux groupes d’autruches, quelques oryx et des grands koudous.

Voilà deux heures que nous sommes partis en ayant avalé … 18 kilomètres. Nous faisons demi-tour. Les rencontres se font plus rares. Tout juste deux babouins dans un arbre, au loin, un zèbre qui se faufile rapidement dans les taillis et un varan qui travers la piste à l’entrée du Camp où nous arrivons à 09h30. La température est montée : 27°C. Une courte visite au Centre pédagogique, assez décevant, et vite aux abris.


Papy
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
gégé red léo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 414


Localisation :
Clamart trop loin de Notch


« Répondre #23 le: 27 Mars 2017 à 18:08:06 »


C' est le secret dans ces conditions : ne pas faire trop de kilomètres !

Et se placer à l' arrière pour le photographe est aussi très bien quand les vitres descendent

Beau lièvre et outarde inconnue pour moi

Journalisée

Plus beau que beau, plus chat que le chat, le léopard est un tueur ! Mais quel tueur ! C' est un poignard dans un fourreau de soie ...
petit-robert
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 616


Localisation :
France. Briançon (Hautes Alpes)


WWW
« Répondre #24 le: 27 Mars 2017 à 19:49:58 »

Une jolie coche  Aime
Journalisée

Le temps est un bon professeur, dommage qu'il tue ses élèves (H. Berlioz).
langanes
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 1 693


Localisation :
Ile de la Réunion - Océan Indien


WWW
« Répondre #25 le: 27 Mars 2017 à 20:24:57 »

Oui une belle coche!
Je ne l'avais pas rencontré pendant mon séjour.
Une autre fois...
Journalisée

En photo, pour bien voir il faut fermer l'oeil!!

Mon site web: https://www.pchefson.com
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 475


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #26 le: 28 Mars 2017 à 06:19:24 »

Merci. La suite arrive.

Papy
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 475


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #27 le: 28 Mars 2017 à 06:29:39 »


16h30. Départ pour le drive de l’après-midi. Comme la veille, il fait chaud : 34°C. Direction Lammertjies-Leegte Loop. Près du Camp, deux bubales font la sieste à l’ombre, alors que deux jeunes batifolent à proximité. L’un deux vient taquiner le mâle qui le rabroue sans ménagement. Du coup, plus de sieste. Ah, ces gamins…  Plus loin des autruches près d’un taillis. Le vent retrousse leur jupe (euh…, non leurs plumes), ce qui ne manque pas de nous amuser.

10. Autruche


                   


11. Autruche


                   


Nous continuons notre exploration dans le secteur, en reprenant la piste de ce que nous appelons « la petite boucle ». Deux outardes de Vigors en léger contrejour. Elles souffrent manifestement de la chaleur (il fait toujours 34°C), car elles se déplacent le bec bien ouvert pour ventiler.

12. Outarde de Vigors


                   


Un autour chanteur, perché tout en haut d’un arbre s’envole rapidement et s’abat sur une proie au sol.  C’est par leur cri que nous repérons deux autres outardes. Elles sont de chaque côté de la piste, mais nous avons du mal à les voir car nous sommes aveuglés par le soleil rasant qui s’est invité au beau milieu du pare-brise. L’une d’elle s’envole et l’autre se faufile dans la végétation, rendant l’identification impossible dans de telles conditions. Dommage… Quelques rencontres encore. Revoilà un autour chanteur, puis un bubale solitaire, six zèbres qui descendent d’une colline et une autruche qui prend la pose dans la lumière dorée du jour finissant.

13. Autruche


                   


18h45. Nous sommes de retour au Camp. Il fait toujours aussi chaud. Il est grand temps de se rafraîchir. Le soleil disparaît bientôt derrière les reliefs tabulaires en les colorant d’une belle teinte rose. Une bande de piafs se postent sur les épineux devant la terrasse. A flanc de montagne, nous repérons trois zèbres ; deux sont debout, le troisième couché. Au crépuscule, ils se mettent en route, pensifs. La lune se lève...


Papy
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
Papy_75
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 475


Localisation :
Strasbourg


« Répondre #28 le: 28 Mars 2017 à 18:42:31 »


Jour 6 – Karoo NP – Wilderness            

06h30. Nous franchissons la Gate. Nous reprenons la direction de Lammertjies-Leegte Loop pour un dernier drive de deux heures à Karoo NP. En près de trois jours nous n’aurons parcouru qu’un peu plus d’un tiers des pistes du Parc mais, hormis, celles que nous avons empruntées, celles-ci ne sont accessibles qu’aux véhicules tout-terrain. Vu la configuration des lieux, cela ne semble pas être de tout repos. Nous n’aurons donc pas vu la star locale, le lion Sylvester et sa petite famille.   

Le ciel est couvert ce matin et des nuages sont accrochés aux sommets environnants. Les rencontres se succèdent, dans une faible lumière, sans relief : une dizaine d’autruches, des bubales, un grand koudou si près de la piste qu’il prend peur à notre arrivée, deux springboks et un steenbok.  Nous prenons la « petite boucle » une seconde fois, dans l’espoir de faire de nouvelles rencontres. Un steenbok qui s’enfuit, deux autruches déjà vu à plusieurs reprises au même endroit (celles dont le vent relevait les plumes) – « Salut les filles » – un grand koudou et un steenbok, bien loin. Nous reprenons la « petite boucle » une dernière fois. Nous arrivons cette fois à croquer un steenbok et un groupe de grands koudous dans un environnement magnifié par une lumière diffuse. Tiens, revoilà les deux autruches : « Salut les filles, et à la prochaine ». Nous retournons au Camp pour un solide petit-déjeuner. 

12.  Grand koudou


                   


13. Grand koudou


                   


Nous quittons Karoo NP. Cap au Sud, tout droit ou presque sur la N 12 pendant une bonne centaine de kilomètres. Nous traversons une plaine aride, parsemée de touffes de végétation sèche. Pratiquement pas de circulation sur cette route plutôt étroite, bordée de clôtures de chaque côté. On aperçoit parfois une exploitation agricole et quelques moutons. Avant d’arriver à Klaarstroom, changement de décor : nous entrons dans une vallée assez étroite, enchassée entre les montagnes. De la verdure, des fermes, des vaches. Une gorge, ensuite, au milieu de la Swartberg Nature Reserve. Nous suivons le lit d’une petite rivière pendant plusieurs kilomètres avant d’entrer dans De Rust, charme petite bourgade. Puis, c’est Outshoorn  d’où la route file en direction des montagnes. Des vallées bien vertes, des fermes à autruches, du houblon. La route s’élève progressivement, en lacets de plus en plus serrés. Nous franchissons Outeniqua Pass dans les nuages. La température a bigrement chuté : 14°C. Nous traversons George pour rejoindre la petite ville de Wilderness, en bord de mer, où nous trouvons rapidement un hébergement au milieu d’un ensemble de boutiques et de restaurants. Parfait pour y passer la nuit, avant de reprendre la route, demain, pour Bontebok National Park.


Papy
Journalisée

"Ce n'est pas le sujet qui fait une photographie, mais le point de vue du photographe." (André Kertész)
gégé red léo
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 414


Localisation :
Clamart trop loin de Notch


« Répondre #29 le: 28 Mars 2017 à 19:15:34 »


De belles photos mais un voyage qui a du être épuisant : chaleur et nombreuses étapes

Bravo pour ta résistance ! Mais j' ai vu que les vins locaux t' avaient aidé à supporter la fatigue



Journalisée

Plus beau que beau, plus chat que le chat, le léopard est un tueur ! Mais quel tueur ! C' est un poignard dans un fourreau de soie ...
Pages: 1 [2] 3 4 ... 8   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2019 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.145 secondes avec 23 requêtes.

Google a visité cette page 14 Juin 2019 à 18:08:48