Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
25 Octobre 2020 à 23:04:51 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Découvrez La Galerie des membres : Olivier Delaere (acinonyx)
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Un impressionnant déclin de la faune sauvage au Masaï-Mara, Kenya 22-04-2009  (Lu 882 fois)
BUDgeismar
Eléphant
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 188


Localisation :
Colmar - Alsace - France

COW AWARD :
PUMBA WAZA



« le: 22 Avril 2009 à 15:19:06 »

Impalas, girafes et antilopes parcourant des espaces sans limite sous la lumière dorée… la magie des grandes savanes africaines vient d’en prendre un sacré coup. Une étude récemment publiée dans le British Journal of Zoology montre un déclin sans commune mesure de la faune sauvage. La réserve du Masaï-Mara, au Sud-Ouest du Kenya, jouxtant le fameux parc du Serengeti en Tanzanie, a vu durant ces quinze dernières années les effectifs de ses grands ongulés être en chute libre. D’après le suivi réalisé par l’International Livestock Research Institute (ILRI), entre 1989 et 2003, les populations de girafes ont été réduites de 95%, les phacochères de 80% et les impalas de 67% dans la réserve.
Pour l’équipe de scientifiques, c’est la concurrence avec les populations humaines qui serait la principale cause de ce déclin.

Le conflit pour l’espace est néanmoins récent. Les Masaï, éleveurs semi-nomades, vivant selon des modes traditionnels, ont toujours cohabité avec la faune sauvage. Mais durant cette dernière décennie, ce peuple, négligé par le gouvernement du Kenya, comme l’est d’ailleurs la plupart des populations humaines nomades de par le monde, a progressivement modifié son mode de vie, contraint à se sédentariser dans des campements dont le nombre et la taille ne cessent de croître en périphérie de la réserve. Ainsi les champs et les troupeaux avancent aux dépens des animaux sauvages.
La question est lancinante, depuis des années déjà : comment préserver les paysages grandioses de l’Afrique et permettre aux populations locales de vivre décemment ? Bien peu de solutions se présentent pourtant, et ce n’est certainement pas le tourisme, satisfaction des occidentaux dont les Masaï ne récupèrent que quelques miettes, qui réglera le problème.

Elisabeth Leciak
Source Univers Nature
Journalisée

Porc sauvage mesurant 1,75 et adorant les belles photos !!
Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2020 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.062 secondes avec 23 requêtes.

Google a visité cette page 01 Décembre 2019 à 03:58:31