Colors Of WildLife  
Colors Of WildLife
Le forum des grands espaces sauvages africains

 
28 Septembre 2020 à 23:10:23 *
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Nouvelles: Photographe COW de l'année 2014 : Amarula
 
  Accueil FORUM Aide Galeries photos Identifiez-vous Inscrivez-vous  
Pages: [1]   Bas de page
  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: Miscellanées  (Lu 4129 fois)
pamua
Rhinocéros
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 0

Localisation :
Suisse


« le: 16 Juin 2008 à 20:35:19 »

A Noël il neige au Swaziland...
m'est-il permis ici de commencer un carnet de voyage atypique? en me préparant doucement à retourner en Afrique du sud cet automne, et en attendant de vous demander votre avis sur l'itinéraire, je repense à mes séjours passés là-bas, il y quelques années. il m'en revient des souvenirs nombreux, pas de calculs d'itinéraires, juste des impressions, qui viennent d'ici ou de là, de ce voyage, ou était-ce celui-là?
un premier, qui me revient maintenant...un Noël au Swaziland, passé, mais oui, sous des miliers de flocons blancs...
bien sûr il ne neige pas à Noël au Swaziland...et si c'est toujours une expérience étrange que de passer Noël là où il fait chaud, de voir le contraste entre les images de Père Noël ou de bonhommes de neige des supermarché et les habitants du pays habillés en costume traditionnel, mes souvenirs de ces quelques jours au Swaziland sont encore plus étranges que d'autres souvenirs de Noëls au chaud, puisque pleins de flocons blancs...

des papillons, des milliers et des milliers de papillons qui ont passés, pendant des jours et des jours, papillonant certes, mais dans un mouvement de masse se dirigeant très clairement du sud au nord. je sais que les monarques migrent au Mexique, c'est l'exemple classique pour montrer que les insectes aussi ont ce genre de comportements, mais je n'ai jamais rien trouvé sur cette migration, ça ne pouvait être que ça, de petits papillons blancs au Swaziland...

je n'ai pas de photos, c'était une époque où je ne photographiais que dans ma tête, mais je suis bien sûre de ne pas avoir rêvé, et de me promener seule sur les superbes collines de Malolotja (oh, d'autres souvenirs de là-bas se ravivent!...), en marchant avec des milliers de papillons blancs, doit être une des plus belles choses que j'aie faite jusqu'à présent!

quelqu'un d'autre a-t-il vu la neige du Swaziland?
Journalisée
pamua
Rhinocéros
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 0

Localisation :
Suisse


« Répondre #1 le: 16 Juin 2008 à 22:29:31 »

après cette intro un peu bizarre Embarrassé, mes souvenirs se recollent un peu et je me dis qu'en fait, un petit carnet de voyage + classique est faisable, surtout que mes souvenirs datent de 2004, et que j'aimerais bien savoir si ces beaux moments sont encore possibles? est-ce que ça a changé?

matin du 23 décembre donc, nous quittons Talamati au Kruger en route pour le Swaziland. en route, mais c'est une autre histoire, les BIG FIVE, en 2 heures, vus tous seuls comme des grands!!! deux leopards sur la petite route qui mène au camp, ensemble, qui se baladent juste à côté de la voiture, en nous ignorant parfaitement, Monsieur lion et ses dames un peu plus loin, et une maman rhinoceros NOIRE et son petit, près de Berg-en-Dal. un éléphant et quelques buffles ont bien voulu se montrer pour compléter le tableau. celà fait une semaine que nous sommes au Kruger et c'est notre deuxième voyage en AFS, mais ce sont nos premiers -et encore uniques- léopards et rhinos noirs.

nous quittons donc Kruger comblés pour poursuivre au Swaziland. but: Malolotja. quelques arrêts peu notables en chemin, si ce n'est pour celui du ravitaillement, à Pigg's peak je crois...le moins qu'on puisse dire c'est que ce n'est pas plein de touristes. Niet Spar and colleagues, un boucher local auquel nous achetons deux morceaux de...? viande! un peu cachée sous les mouches (mais je voyage avec un carnivore sevèrement addicted, et une fois grillées et regrillées, ça devrait le faire, la viande est malgré tout très fraîche et l'oeuf de mouche a besoin d'un jour pour faire des larves, pas eu le temps...). arrêt suivant au Bottle Store (je voyage avec un buveur de bière sévèrement addicted, etc etc... Roulement d'yeux). rencontre curieuse: la dame qui visiblement y dirige les opérations et à qui il revient de servir les blancs donc (eh oui...) est metis avec des yeux d'un curieux vert translucide; elle a des dents parfaites, sauf qu'il lui manque les deux canines...traditions?

munis de nos morceaux d'animaux et de quelques bouteilles (m'enfiche, il reste des mangues, miam Sourire), nous montons à Malolotja. et là, on quitte tout d'un coup l'été: purée de pois totale, humidité qui traverse tout, froid de canard. on est seuls de chez seuls et on a même du mal à repérer l'entrée...bureau ouvert mais personne. après quelques "hellooooooo, anybody here?" criés à pleins poumons, quelqu'un veut bien venir -on l'embête plus qu'autre chose- et nous mène à un chalet de bois, cabane du Canada dans la purée de pois, dis, elle est où l'Afrique? et hop on est là tout seuls, on ne voit rien, étrange ambiance...

on se décide tout de même pour une petite ballade, histoire de faire bouger des jambes restées trop longtemps en voiture. on fait environ 150 mètres avant de se dire qu'avec une purée de pois pareille, on risque sérieusement de se perdre, on marche en se tenant par la main, parce qu'on n'y voit pas à 5 mètres, je commence un peu à trouver ça pas drôle. je décide de rentrer pas de quartier pas de discussion, quand j'entends des grognements, mugissements? des bruits de bête quoi, et pas de bête petite, tout tout près, et qu'on distingue dans le brouillard une silhouette...on la distingue, donc elle est vraiment à côté. un truc qui ressemble pour autant qu'on puisse le dire, à un bovin, une queue en panache, pas en pinceau...pour moi c'est un gnou, un vrai, même pas une wildebeest. et le gnou dans le brouillard, ça ne me donne pas envie delui gratter les cornes. et je sais, si ça se trouve c'est une vache, mais je ne veux pas savoir. Zou, retour tant bien que mal au chalet, feu de cheminée, et cette virée au Bottle stroe, finalement ça n'était pas une mauvaise idée, ça relaxe...
je dors au Swaziland quand même, elle est pas mal cette vie!
Journalisée
pamua
Rhinocéros
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 0

Localisation :
Suisse


« Répondre #2 le: 17 Juin 2008 à 00:08:13 »

 Embarrassé Indécis Grimaçant  allez hop, une dernière, je suis lancée, et je les remets dans ma guitare après vu l'enthousiasme (désolée, mais c'est tout petit, ça prend pas trop de place...)

réveil dans le petit chalet de bois, le 24 décembre...coup d'oeil du pas de la porte! woaw, cadeau de Noël! on est devant un paysage de vallées vertes superbes_ petit déj oeufs and bacon, y'a que ça de vrai pour se donner la force de mettre les grosses chaussures de marche, un backpack picnic pour la journée et départ (ah, non, pas départ, retour au bureau où on nous regarde toujours comme de grands malades, mais qu'est-ce qu'ils font là les touristes, y'a jamais personne qui vient ici!), achat d'une vague carte pour avoir une idée d'où c'est-y qu'on va y aller, et on ne sait toujours pas mais on y va, c'est tout droit puis on tourne à gauche au rocher, hop!

c'est superbe, ça valonne à loisirs, et à défaut de faune on regarde la flore. Des cycades, partout, de ces plantes primitives qui sont de vrais fossiles et qui survivent à tout, en laissant pousser juste quelques feuilles épineuses chaque année. on marche on marche et on est paumés depuis longtemps, mais bon, en traversant la rivière en bas puis en revenant dans l'autre direction et en retraversant plus loin, ça devrait le faire. enivrés, un peu, par cette marche solitaire, on longe la crête d'une colline, les papillons s'en mêlent (voir plus haut, sisi je persiste), on s'arrête pour un pique nique de rêve au-dessus d'une gorge d'ou l'on entend très bien que les babouins nous ont repérés...

et puis des animaux, enfin, très loin mais de les voir comme ça en troupeau juste devant nous là où on marche, c'est tellement différent que vus, même de très près, d'une voiture. ils gardent leur distance, on avance, ils avancent, au même rythme, on s'arrête ils s'arrêtent, quelques dizaines de zèbres, des gnous, black wildebeest que je n'ai jamais vus ailleurs et des blesbock, (ou red hartbeest? je ne me souviens plus).

la ballade continue quelque 6 heures, mais à force de longer la rivière il devient assez clair qu'on ne trouvera pas de pont, il faut traverser à pied. montée d'adrenaline tout de même, c'est profond et ça glisse, pas super calme, il y a des branches auquelles je m'accroche un peu, mais hé, c'est l'Afrique tout de même, y'a pas des serpents? et j'ai du mal à regarder en même temps où je mets les pieds et les mains...rude montée sur la pente d'en face, de l'herbe jusqu'à la taille, même petites frayeurs, l'herbe bouge un peu quand on s'approche, masi pas vu pas pris, on arrive en haut, et surprise: des mammifères: quelques touristes qui ont sagement parqué la voiture et qui nous expliquent qu'ils attendent le coucher du soleil, avec un peu de chance le troupeau de hartbeests (ou blesbocks? je ne me souviens plus) va passer en contrebas (et de là on voit très bien qu'il y avait un pont, jusque quelques dizaines de mètres plus loin, ils nous trouvent bien courageux -et un peu débiles peut être) d'avoir joué Indiana Jones, tu parles, ça doit faire une heure qu'ils nous voient ramer... Grimaçant).

chouette, un jeune gars bien sympa qui nous ramenera au camp en voiture nous file un Savanna (et j'aime bien le Savanna le soir en sundowner), et le troupeau passe en contrebas, une centaine au moins dans le coucher de soleil...c'est bon, Malolotja-la-purée-de-pois, j'en reprendrai pour mon Noël! un rêve!
Journalisée
ViBra
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 4 404


Localisation :
France 78

CARNETISTE OUTSIDE
AFRICA DE L'ANNEE


COW AWARD :
HORIZONS LOINTAINS


WWW
« Répondre #3 le: 17 Juin 2008 à 09:38:47 »

Citation
je les remets dans ma guitare après vu l'enthousiasme
Mais non, continue ! N'oublie pas qu'en ces temps d'Euro les soirées sont un peu désertées sur le forum  Marteau

Jamais vu la 'neige' au Swaziland. Faut dire que je ne l'ai traversé qu'une fois, une seule journée.
En revanche, le coté purée de pois, je vois un peu ce que ça donne (en voiture du coté de Pigs Peak) et c'est vrai que c'est un peu surprenant.

Quant à la rencontre du gnou dans le brouillard, j'en connais qui n'aurait pas été plus fière  Rire
Journalisée
kgalagadiste
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 2 068


Localisation :
Belgique

I'm not a tourist , i'm a traveller....

COW AWARD :
SOUTH AFRICA ADDICT


WWW
« Répondre #4 le: 17 Juin 2008 à 09:56:14 »

Merci pour ce partage. J'aime beaucoup le style d'écriture, c'est fort agréable a lire... Et on a des images plein la tête.
Aaah le savanah dry... Mmmh vivement octobre  Tire la langue
Journalisée
gerenuk
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Messages: 1 698


Localisation :
Paris


« Répondre #5 le: 18 Juin 2008 à 01:01:24 »

On est souvent accueilli au Swaziland par la purée de pois en tout cas au printemps. Mais ta "neige" celà devait vraiment avoir un côté féerique. Merci pour ton récit.
Journalisée

Christine
Pikasso
Buffle - Big Five
*
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Homme
Messages: 3 760


Localisation :
Viry chatillon

COW AWARD :
PICTURE STYLE


WWW
« Répondre #6 le: 26 Juin 2008 à 22:43:12 »

Moi qui ai un peu de mal à lire, j'adhere, meme sans photo Sourire!
Encore Yes...!!!

Ps: miscellanées, connaissais pô Embarrassé !
Journalisée

Pages: [1]   Haut de page
  Imprimer  
 
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.4 | SMF © 2006, Simple Machines LLC
TinyPortal v0.9.7 © Bloc
Reproduction des textes et photos contenus dans ce site strictement interdite.
© 2006-2020 Colors Of WildLife.

XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.138 secondes avec 23 requêtes.

Google a visité cette page 27 Juillet 2020 à 22:50:24